Parler d'Amour

Sortir avec un(e) collègue de travail : tout ce qu’il faut savoir

Sortir avec un(e) collègue de travail : tout ce qu’il faut savoir

Retrouver la complicité des débuts !

Mon livre numérique pour raviver la flamme dans son couple.

Auteur

Ça y est, vous avez franchi le cap ! Lors du dernier pot d’entreprise, encouragé(e) par les regards appuyés de ce(tte) collègue sur qui vous avez flashé – et sans doute par les 3 coupes de champagne que vous avez bues, vous avez enfin osé un rapprochement, auquel l’objet de vos désirs a répondu favorablement ! Félicitations ! Maintenant il va falloir gérer une équation qui n’est pas des plus faciles : un début d’histoire + un environnement pas vraiment propice + une inconnue quant à l’issue de cette relation ! C’est sûr, vous n’avez pas choisi la simplicité ! 😉 Mais pas de panique, voici tout ce qu’il faut savoir si vous décidez de sortir avec un(e) collègue de travail.

Sortir avec un(e) collègue de travail = Un principe : la discrétion

Vous voulez vivre ce début d’histoire d’amour en toute intimité, le temps de voir où elle va mener. Mais cette relation vient bousculer la frontière que l’on met généralement entre vie perso et vie pro. Elle va vous sortir de votre zone de confort pour vous inciter à être particulièrement attentif(ve) à certains détails. Sans devenir parano, voici quelques situations du quotidien sur lesquelles vous devriez être vigilants si vous ne voulez pas être démasqués.

Attention à ces situations si vous voulez sortir avec un(e) collègue de travail :

9h : Brouiller les pistes dès votre arrivée

Vous avez passé une folle nuit ensemble, et vous vous préparez pour aller au bureau le matin. Votre histoire débute, il est encore un peu tôt pour arriver main dans la main au travail. De façon générale, il est un peu tôt pour que l’on vous voie ensemble – d’autant plus s’il vous arrive de croiser Gérard de la compta dans les transports en commun ou Isabelle la DRH sur le parking de l’entreprise. Préférez donc emprunter un itinéraire différent ou désynchroniser votre horaire d’arrivée. Pareil pour le départ en fin de journée !

10h30 : Travailler sans se dévoiler

La journée de travail vous expose à côtoyer Chouchou, ou même à travailler ensemble ? Bien sûr, en théorie, on ne saurait que trop vous conseiller de continuer à vous comporter comme si de rien n’était. Mais dans la pratique, ce n’est pas si facile ! Surtout pendant les débuts de la relation, quand la présence de l’autre dans une pièce suffit pour vous électriser, ou quand vous n’arrivez pas à vous départir de ce sourire énorme qui vous mange le visage quand vous lui parlez.

12h : Raconter sa vie à la pause de midi

Avant, vous passiez chaque lundi midi à raconter votre week-end dans ses moindres détails – rencards foireux compris. Bon, désolé mais cela ne va plus être possible, du moins « en l’état », pour la bonne raison que ce temps libre, vous le passez maintenant avec votre collègue et que c’est un secret.

Alors que raconter ? Ne cédez pas à la tentation de vous inventer une double vie. Vous risqueriez de vous noyer dans les mensonges, et d’être taxé(e) de « mytho » si cela venait à s’apprendre. Préférez donc :

  • le silence (ne racontez pas ce que l’on ne vous a pas demandé),
  • l’évitement (répondez à moitié, ou détournez l’attention sur quelque chose ou quelqu’un d’autre),
  • ou l’art délicat du demi-mensonge (racontez votre weekend exactement comme il s’est passé… excepté que toutes les activités que vous avez faites à deux, vous les racontez comme si vous les aviez faites en solo ou avec des ami(e)s).

Lire aussi : Relation secrète avec un collègue de travail

Si la routine du lundi midi implique que chacun raconte son weekend à tour de rôle, autant se préparer un peu en amont et accorder ses violons pour ne pas raconter la même histoire. On peut par exemple convenir que l’un racontera une partie des activités du weekend et l’autre racontera l’autre partie. Ainsi les deux auront quelque chose à raconter (de véridique, qui plus est!), mais leurs agendas respectifs n’auront en apparence pas de point commun.

14h : Rester professionnel(le) avec Chouchou votre collègue

La discrétion s’applique aussi dans la façon dont vous vous adressez à votre amoureux(se) en public. Attention aux gaffes qui pourraient vous trahir. Prononcer « C’est l’heure de la réunion Chouchou ! » pourrait provoquer un léger malaise dans l’open space par exemple. Attention aussi aux textos et emails à connotation intime qui pourraient vous mettre dans l’embarras s’ils étaient visionnés par des yeux non avertis.

16h30 : Cultiver le naturel à la pause-café

Pour autant, si vous étiez déjà proches, alors restez-le. Continuez par exemple à prendre vos pauses café ensemble. Ce n’est pas toujours simple quand la nature de la relation évolue, car les émotions peuvent nous submerger. Pour autant, vouloir éviter la personne en public de peur que cela ne se voie est une mauvaise idée ! Après vous avoir vus hyper copains, vos collègues trouveraient ça curieux de vous voir vous ignorer du jour au lendemain, et ne tarderaient pas à jaser. Bien entendu, si vous avez l’impression de perdre le contrôle, inutile de continuer à vous faire du mal. Prenez un peu de distance avec la personne pendant quelques jours le temps de faire retomber la pression.

De façon générale, rassurez-vous ! Le temps va faire son œuvre et vous allez vous habituer à la situation. Quand vous pourrez maîtriser vos émotions tout ira beaucoup mieux et le naturel reprendra le dessus.

18h : Ne pas se trahir en afterwork

Dans votre entreprise, on aime bien fêter le vendredi soir autour d’un apéro où on ne boit pas que de l’eau ? Certains environnement professionnels cultivent une ambiance festive et une quasi-absence de frontière entre vie perso et vie pro. Il peut alors être tentant de se laisser aller aux confidences. Ne vous leurrez pas pour autant, l’amour au travail est encore un tabou en entreprise, et il vaut mieux rester discret, du moins au début de la relation. Sous le coup d’un verre de trop, il y a aussi un risque accru que vous parliez trop.

Un conseil général : surveillez votre consommation d’alcool (votre santé aussi vous dira merci !), ainsi que votre attitude. Restez vigilant(e) lorsque vous discutez avec d’autres personnes et surtout, ne vous épanchez pas trop sur votre vie privée.

La vérité… ou presque

En résumé, sachez qu’il est toujours préférable de dire des vérités, même partielles. C’est plus confortable que de s’inventer une fausse vie, et vous serez plus en paix avec votre conscience. Et si le pot aux roses vient à être découvert, votre entourage professionnel sera plus compréhensif si vous avez omis certains détails pour vous protéger plutôt que si vous avez menti sur toute la ligne.

Mais rassurez-vous ! Si ces débuts sont certes un peu stressants, ils sont aussi galvanisants. Car au-delà de l’euphorie de vivre une nouvelle histoire, il faut aussi la cacher… ce qui rajoute son lot de piquant à la situation ! Il y a fort à parier que ce secret que vous êtes seuls à connaître rende votre histoire encore plus excitante ! 😉

Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.