Parler d'Amour

Prenez le temps de vous ennuyer, l’ennui est indispensable pour votre bonheur

Prenez le temps de vous ennuyer, l’ennui est indispensable pour votre bonheur

Envoyez de l'amour !

Votre preuve d'amour demain matin dans sa boîte aux lettres...

Auteur

Allez Viens, on va s’ennuyer un peu ! C’est super cool tu verras !

Prenez le temps de vous ennuyer

Je pense que nous nous reconnaîtrons toutes dans cette réflexion un peu philosophique mais qui a pour finalité de vraiment VRAIMENT nous déculpabiliser…

Soit… Commençons par un peu de calcul… (Sorry)

Une semaine compte 7 jours de 24h, soit un total de 168h. En considérant que nous dormons entre 6 et 8 h par nuit (mettons de côté un bref instant les nuits blanches, les insomnies comme les grasses matinées amoureuses), cela fait grosso modo 50h de sommeil par semaine. Continuons encore un peu de faire des mathématiques, 168h auxquelles nous ôtons 50h de sommeil, nous amène à 118h de temps d’éveil dans une semaine.

Considérons maintenant une personne travaillant 35h (avec la chance de ne jamais faire plus ou moins que ces 35h hebdomadaire) par semaine, avec un temps de trajet journalier d’une heure aller et retour (là aussi les aléas comme le fait que la ligne du métro 2 déraille à Barbes, n’est pas pris en compte), cela l’amenant à passer en moyenne 6h par semaine dans les transports pour se rendre au travail, additionnons ces 6 heures aux 35h de son contrat, cela nous amène à un total légèrement optimiste de 41h de temps consacré au travail. Ôtons maintenant ces 41h au 118h d’éveil que contient une semaine, cela nous laisse 77h de temps « libre ». Nous pourrions en rester là et sauter de joie face à tout ce temps « libre » et râler contre les râleurs.

Mais nous ne pouvons décemment pas faire cela.

Car ces 77h de supposés temps libre contiennent tous les temps de repas, soit y ôter encore entre 6 et 8h pour les pauses de midi, nous nous retrouvons à 70h. Sur ces 70h il y a la ou les journées de « repos » obligatoires, soit un total optimiste de 24h (12h et 12h, oui, on dort aussi les jours de congés), il nous reste donc, lors de nos journées de travail, 40h sur 5 ou 6 jours, soit en moyenne 7,5 h de « libre » par jour. Une fois encore, cela semble bien aisé et se plaindre pourrait paraître illégitime (surtout si l’on nous rabâche une fois encore que des enfants en Chine travaille 60h par semaine, s’il vous plait, cessez de nous faire culpabiliser, la question n’est pas celle-ci). Que contiennent donc ces 7,5 ? les courses à faire le soir alors que tout le monde doit les faire à ce moment, puis la préparation de repas, une douche (rapide), un film ( où l’on finit par sombrer de fatigue), avec optimisme, si l’on met tout cela, il reste à peu prêt, 3h de temps VRAIMENT LIBRE par jour (et encore, je n’ai même pas parlé des enfants !). Et ces trois heures, nous les passons bien souvent à penser à ce qu’il faut faire pendant le temps qui n’est pas libre.

Surtout que ces calculs sont outrageusement optimistes, car personne ne fait que 35h par semaine avec juste une heure de trajet journalier, personne ne réussit à prendre le temps de prendre le temps.  Mais alors, comment doit-on faire pour enfin, mais vraiment vraiment, retrouver ce temps Libre qui nous échappe ?

Laissez-vous ce précieux temps Libre. Non pas pour lire, ni regarder la saison deux de  Stranger Things, juste pour le plaisir de vous ennuyer.

Et promis qu’à deux s’est possible.

Ailleurs sur le web (Sponsorisé par Adnow)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.