Parler d'Amour

Pourquoi retournons-nous vers nos ex alors qu’on les a quittés ? Par Magali

Pourquoi retournons-nous vers nos ex alors qu’on les a quittés ? Par Magali

Vous voulez récupérer votre ex ?

Commandez cinq modèles de lettres inédites pour récupérer la personne que vous aimez le plus au monde.

Auteur

Le retour,

Ça fait deux mois et demi maintenant que tu m’as quittée et te revoilà, te revoilà comme si de rien n’était.  Selon tes mots à la rupture j’étais quelqu’un d’extraordinaire, pleine de qualités, quelqu’un de très bien, rigolote tu m’adorais mais des sentiments plus profonds n’étaient pas présents, on n’allait pas se faire perdre du temps mutuellement. Ce fut un peu douloureux à lire parce que je m’y attendais pas vraiment mais évident à comprendre, on ne lutte pas contre ses sentiments tout comme leur absence alors ce fut plutôt simple de me faire une raison. J’imagine simple pour toi de clore quelque chose qui n’avait pas vraiment commencé, plus difficile pour moi de suspendre quelque chose qui me semblait inachevé.  Hier te revoilà, sous un prétexte quelconque, rapidement le vrai sens de ce retour que fais-tu ce soir ? J’ai besoin de me changer les idées.

Je ne serai pas dans le jugement on l’a tous fait, moi la première. Au-delà du fait qu’effectivement avec certitude aujourd’hui cette relation nous aurait menée nulle part, je suis telle une distraction, ce qui m’intéresse c’est pourquoi ?

Pourquoi retournons-nous vers nos ex alors qu’on les a quittés ?

Je ne parle pas des ex que l’on a aimés avec qui l’on a construit et réellement partagé une vie à deux. Mais ceux que l’on a quittés très vite car peu importe les raisons données on a juste senti très vite que cette personne n’était pas faite pour nous. Sympa  certes, pas de réels reproches à lui faire juste pas celle qui nous fait vibrer, pas celle dont l’absence nous touche. On le sait, on l’a quitté, pourquoi  on cherche à y retourner ?

J’aurais pu le lui demander hier, j’ai pas voulu lancer ce genre de conversation je me suis contentée de lui dire que mes idées à moi allaient bien, une petite victoire pour moi, une avancée, s’il l’avait fait plus tôt j’aurais sans doute « craquée ». L’envie de le revoir aurait sans doute été plus forte. Aujourd’hui je sais et c’est évident que je mérite mieux qu’être une distraction, en tout cas ce n’est pas le genre de relation que je recherche. 

Alors pourquoi il a tenté un retour, pourquoi je l’ai déjà fait moi aussi, pourquoi le faisons-nous ?

La solitude, l’ennui, le besoin d’affection même de courte durée, le jeu, histoire de voir si on plait toujours, quelque chose qui nous fait du bien, le remord, le doute… Est-ce que l’on sait vraiment pourquoi au fond ?

On ne va pas se mentir le vrai problème si l’on ose aller regarder profondément en nous c’est notre dépendance affective, ce besoin d’être aimé et rassuré en permanence. 

Moi quand j’essaye d’analyser cette dernière courte relation, je n’ai peut-être pas encore suffisamment de recul mais je me rends compte que c’était foutu d’avance, à aucun moment on ne s’est réellement intéressé l’un à l’autre. Au-delà de l’attirance physique, je n’ai pas vu d’amour j’ai vu du confort, j’ai vu des valeurs communes, j’ai vu de la stabilité, j’y ai vu presque mon reflet. Égoïstement et inconsciemment bien sûr on cherche son propre confort avant l’amour et sans doute qu’avec le temps parfois l’amour peut apparaître, avec les années et le temps passé auprès de quelqu’un on va réellement s’intéresser à lui, le connaître et c’est là que l’amour arrivera ou pas. Si on se donnait du temps avant, si l’on prenait le temps de réellement s’intéresser à l’autre est-ce que cela ne serait pas un gain de temps pour le futur ?

Aujourd’hui je pense que quand je me serai débarrassée de ma dépendance affective, et je suis en bonne voie, j’arriverais en amour à m’intéresser réellement à l’autre tout comme je le fais  en amitié. En amitié, je sais être moi et je me fous de ce qu’on pense de moi. En amour la pression que je me mets moi-même me dépasse et bien sûr,  je rencontre par le fait des dépendants affectifs.

Je ne sais toujours pas ce qu’est l’Amour mais je sais ce qu’il n’est pas.

Magali

Ailleurs sur le web (Sponsorisé par Adnow)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.