Parler d'Amour

Pourquoi les gens intelligents sont malheureux ?

Pourquoi les gens intelligents sont malheureux ?

Auteur

Avez-vous remarqué que beaucoup de gens intelligents sont malheureux ? Mais déjà, qu’est-ce que l’intelligence ? Comment la définir ?

Qui sont les gens intelligents ?

Sur le site philopourtous, il est écrit :

Qu’est-ce que l’intelligence ? Est-elle le propre de l’homme ? Il n’existe aucune définition de l’intelligence qui fasse l’unanimité. La raison en est probablement que ce mot renvoie à des capacités multiples et variées. On peut illustrer ces divers aspects de l’intelligence par exemple par la théorie des intelligences multiples d’Howard Gardner.

Ce qu’on peut au moins dire de l’intelligence, c’est qu’elle suppose un minimum de réflexion. Cela signifie-t-il que seul l’être humain peut être intelligent ? Pas forcément : on peut trouver chez de nombreux animaux, notamment chez les singes les plus proches de l’homme, les chimpanzés et les bonobos, des comportements permettant de résoudre des problèmes entièrement artificiels (ouvrir une serrure compliquée par exemple) et qu’on peut donc qualifier d’intelligents, car ne faisant apparemment pas intervenir l’instinct.

L’intelligence selon moi

Etant donné que personne n’est unanime sur la définition de l’intelligence, je vais vous donner la mienne.

Pour moi, un être humain intelligent est un être humain ouvert d’esprit, curieux, capable de remettre les choses en question, qui se pose des questions sur les choses et la vie. Un être humain qui pense. L’intelligence est, selon moi, à ne pas confondre avec compétences.

Pourquoi les gens intelligents sont malheureux ?

Ils sont souvent d’éternels insatisfaits

Leur capacité d’imagination leur fait projeter les choses les plus grandes et les plus folles. Ce qui fait qu’ils considèrent souvent leur vie comme médiocre au sens premier du terme : ni géniale, ni complètement mauvaise.

Les gens intelligents sont souvent malheureux car ils sont trop exigeants envers eux-mêmes

Les personnes intelligentes sont souvent très dures avec elles-mêmes. Elles ne supportent pas leurs échecs qu’elles vivent extrêmement mal.

Les gens intelligents ont tendance à se comparer aux meilleurs ou même, à des modèles carrément inatteignables. Cela est évidemment inconscient. Par exemple, j’ai un ami qui a monté deux boîtes à l’âge de 20 ans et qui, 5 ans plus tard, cartonnaient au plus haut point. Et bien, il ne pouvait s’empêcher de me dire : « Regarde Mark Zuckerberg il a créé Facebook à 20 ans » ou « Regarde Dolan, a même pas 25 ans il avait déjà fait je ne sais pas combien de films« .

Les gens intelligents sont malheureux car il sur-analysent tout

Les personnes intelligentes réfléchissent beaucoup, souvent trop. Elles analysent tous leurs faits et gestes, tous les comportements et réactions de ceux qui les entourent. Elles analysent leur vie et leur environnement. Cela en devient épuisant. Une fois encore, il s’agit de choses inconscientes, les personnes intelligentes ne peuvent s’empêcher de tout analyser même si elles savent que ça ne leur fait pas du bien.

Les gens intelligents sont malheureux car ils se posent des questions existentielles

Quel est le sens de la vie ? Quel est l’utilité de l’être humain sur terre ? Ne sommes-nous pas en train de combler le vide de la vie en nous occupant de problèmes futiles comme comment gagner de l’argent ou où travailler ?

Toutes ces questions, souvent de nature sombre, les empêchent de s’épanouir pleinement. Ils ont du mal à voir la vie du bon côté car ils n’en comprennent pas pleinement son sens et cela les bloque.

Les gens intelligents ne développent pas plus de problèmes psychologiques que les autres

Malgré certains mythes, non, les gens intelligents ne sont pas plus prédisposés que d’autres à développer des problèmes psychologiques.

Oui, quand on se pose trop de questions et qu’on développe une anxiété vis-à-vis de ces dernières, alors on risque de souffrir de dépression par exemple. Mais pas plus les gens intelligents que les autres.

En effet, de nombreuses études scientifiques ont été menées sur le sujet et aucune n’aboutit à la conclusion que les HPI sont plus anxieux que les autres.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.