Parler d'Amour

Message pour ma femme après son départ : Une lettre très émouvante d’un lecteur

Message pour ma femme après son départ : Une lettre très émouvante d’un lecteur

Auteur

Ce lecteur, qui restera anonyme, m’a énormément touchée lorsque j’ai lu son mail qui disait :

Bonjour Léa,

Je voulais vous faire partager ma tristesse, du départ de celle qui a partagé les plus beaux moments de ma vie comme les plus douloureux,  surtout le jour de son départ. Je ne sais pas si ce texte vous sera d’une quelconque utilité, mais pour moi, il est comme un message dans une bouteille, jeté à la mer… Merci.

Je vous laisse découvrir ce texte qui vous donnera des frissons…

Message pour ma femme après son départ

Bonjour bb.

Il est 4h00, mon sommeil a été chaotique, perturbé, fantomatique.

Je vogue sur un océan de tristesse, mettant le cap vers nul part, me laissant guider par mon désespoir.

Je ne pensais pas que nous étions capables de ressentir pareille douleur, pareille peur.

De celles qui nous paralysent et nous animent de pensées qui repassent inlassablement le film de notre passé.

Tu n’as jamais compris que je t’avais toujours aimé plus, même si tu imaginais le contraire.

Et j’ai beau me résigner à t’oublier, à te détester; hélas, c’est impossible, mon cœur me le rappelle à sa manière.

On se demande toujours, pourquoi ça fait si mal.

Pourquoi ce sentiment de mal être qui nous ronge de l’intérieur, coupant notre respiration, augmentant les battements de notre cœur, nous fauche les jambes et fait ressortir nos pleurs…

On se demande toujours pourquoi cela arrive, sachant ce que nous avons vécus.

Partagés ces moments de joies, qui, dans notre mémoire, dans une multitude de jolis souvenirs, resteront à jamais gravés, pour être revécus.

Tu vois, il n’y a aucune promesse que je puisse tenir, quand il s’agit de t’éloigner de moi et à distance te maintenir.

J’ai décidé de te laisser partir, j’ai accepté cette fatalité, mais ne plus t’aimer, je ne puis m’y résigner.

Je fais mon deuil de notre vie passée, avec l’impression d’un enterrement qui met fin à une réalité dépassée.

Je fais mon deuil de l’espoir que j’ai eu, de pouvoir te retrouver, mais je ne cherche plus à combattre, cet amour en moi que j’éprouve pour toi, cet amour que je souhaitais enterrer.

Le temps atténuera ce mal que je ressens.

Lissant petit à petit les côtés tranchants de cet amour perdu pour l’arrondir, le polir et me permettre de garder au plus profond de moi une image apaisante de ce que nous avons vécu.

L’amour dans son infini bonté nous donne des ailes, mais dans son infini méchanceté nous les coupe, donnant l’impression de tomber dans le vide sans rien pour se raccrocher, sans pouvoir se consoler.

Alors je me raccroche, je me console, comme je le peux et le seul moyen pour moi, c’est de continuer de t’aimer, en secret.

Car mon cœur est rempli d’amour, rempli de désir, rempli de pardon et de compréhension. Et si je devais le vider, je ne pourrai me relever…

Une nouvelle fois, il m’a parlé :

Jeune homme, je saigne. S’il est entre vos mains, un quelconque espoir 

de me soigner, je vous serai gré de bien vouloir m’aider.

Car de tous les maux que j’ai enduré, ceux-ci sont les plus 

désespérés…

Alors pour l’aider, permets-moi de t’aimer, permets-moi de rêver pour que je puisse avancer, sans toi à mes côtés.

Pour que je puisse, un jour, à nouveau, rencontrer une princesse qui apaisera ma douleur, me soignera le cœur et puisera tout l’amour que j’ai pour pouvoir me libérer…

C’est plus fort que moi, je t’aimerai toujours, même si tu n’es plus là

bb…”

Ailleurs sur le web (Sponsorisé par Adnow)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.