Lettre d’excuse: je regrette ma jalousie

77294

Suivez ma page Facebook

Vous aimez cet article ?

Lettre écrite sur commande pour une jeune femme qui regrette son comportement et souhaite une lettre pour convaincre son mari de ne pas la quitter.

 

Xxxxx,

S’il-te-plait, lis cette lettre jusqu’au bout, mon cœur se tord alors que je me mets à écrire, j’ai besoin de te dire ce que je pense. Les mots peinent à sortir, j’ai si peur, si peur de l’avenir.   Je voudrais m’excuser. M’excuser pour tout. M’excuser d’avoir  eu cette attitude, ce comportement, ces mots. M’excuser de t’en avoir voulu sans cesse, de t’avoir fait mille et un reproches, de t’avoir fait de la peine. Le pire dans tout ça, c’est que je ne t’ai jamais remercié. Je t’ai fait passer pour le monstre, la bête noire qui ne m’aimait pas et me délaissait. Alors que c’était moi le problème. C’était moi qui n’en n’avais jamais assez, qui étais toujours insatisfaite, qui demandais l’impossible. Je m’en rends compte un peu tard, j’en ai bien conscience, mais je m’en veux tellement.

Je sais, il y a six mois, une rupture avait déjà sonné pour les mêmes raisons, mais je n’avais pas réalisé l’ampleur de mon attitude et la vie infernale que tu vivais à cause de moi. Ma jalousie a bousillé notre couple, j’avais si peur de te perdre. Chaque fois que tu partais, j’avais la sensation que tu nous abandonnais, moi et le bébé. Comme si tu préférais être ailleurs plutôt qu’avec nous. Et ça me déchirait, je devenais folle, hystérique, parano, tout ce que tu veux.

Aujourd’hui, j’ai compris que ce n’était pas le cas, tu avais juste besoin d’un équilibre mais tu m’aimais. Aujourd’hui, je réalise que c’est à cause de ma jalousie que je t’ai perdu. Finalement, lorsqu’on a peur de perdre quelqu’un, on adopte tous les comportements nécessaires à la rupture. Je m’en suis rendu compte un peu tard, c’est vrai. Mais je suis suivie par un psy désormais et je prends conscience de beaucoup de choses, je  change petit à petit et je suis certaine que nous pourrions à nouveau être heureux tous les trois, dans notre cocon.

Malheureusement, je sais que dans ton esprit, les images négatives sont plus présentes que les images positives et que tu ne veux pas croire en un changement certain. J’aimerais te faire retrouver le sourire et te faire comprendre que je veux te voir heureux et pour ce faire, te laisser ta liberté que je t’avais prise égoïstement. Les mots sont les mots, laisse-moi te prouver par les actes que cette jalousie est déjà  derrière moi et qu’elle va continuer à s’éloigner.

Je t’aime, je t’aime si fort, jamais personne ne pourrait te remplacer dans mon cœur. Laisse-nous une dernière chance, une seule.  J’ai tellement conscience que mon hystérie était risible et inappropriée. Je pourrais presque en rire en y repensant. Parfois les sentiments sont tellement forts qu’ils nous emprisonnent dans un corps qui n’est plus le nôtre et nous font cracher des mots violents qui ne nous représentent pas. Et ces mots dépassaient ma pensée. J’ai été ravagée par des futilités que je croyais importantes et  j’en ai perdu la tête, et je t’ai perdu toi.

Les mots sont confus, ma tête aussi, j’espère que tu auras saisi le fond de ce message et que tu garderas bien à l’esprit que je t’aime et que je donnerais tout pour toi, vraiment tout. Que j’ai pris conscience de mon comportement et que je regrette à un point que tu ne peux imaginer. Le simple fait d’imaginer ma vie sans toi me torture. Je me sens minable et ravagée. Je t’ai fait souffrir, je t’ai fait du mal et ça me tue. Je t’aime plus que n’importe qui, je t’aime comme jamais je n’ai aimé, je t’ai tout donné comme tu m’as tout donné. Pour moi, ma vie, mon avenir, c’est avec toi, et personne d’autre. Je ne pourrais plus jamais aimer quelqu’un comme je l’ai fait avec toi, ça me sera totalement impossible.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

3 Commentaires

  • Répondre février 11, 2014

    Anonyme

    cest merveilleux tout ça

  • Répondre mai 4, 2014

    Big rolland

    Impécable cette lettre.celui ou celle qui la écrite est vraiment doué(e)

Laisser un commentaire