Parler d'Amour

Lettre d’amour à l’homme que j’ai le plus aimé : Une sublime lettre d’Isa

Lettre d’amour à l’homme que j’ai le plus aimé : Une sublime lettre d’Isa

Commandez-moi une lettre sur-mesure

Besoin de le dire avec des mots ? Commandez-moi votre lettre rédigée rien que pour vous...

Auteur

Pour toutes celles qui aujourd’hui pensent ne pas pouvoir surmonter la rupture, et la douleur qui en découle, je vous livre un message que j’ai envoyé à mon ex-compagnon 1 an après notre séparation. Tout se surmonte, c’est long, il faut être patient.

Lettre à l’homme que j’ai le plus aimé

Je ne sais pas ce qui fait qu’un an après, j’éprouve toujours et encore pour toi une infinie tendresse, un attachement malgré la distance, et j’oserai dire un amour que j’ai tenté d’enfouir, de refouler pour ne plus souffrir.

Malgré tous mes efforts pour te sortir de mon cœur, de ma tête, de mon corps, je n’y suis pas parvenue. J’ai juste réussi à prendre le dessus sur ma douleur, à la transformer en merveilleux souvenirs des moments partagés avec toi.

Et tu es toujours si présent dans ma vie. Pas un jour ne passe sans que je ne pense à toi. Ce qui a changé, c’est la manière dont tous ces souvenirs, toutes ces pensées portent un sourire sur mon visage quant il y a encore quelques mois, c’était des larmes sans fin qui brouillaient mes jolis yeux. Ceux qui t’ont fait craquer, ceux dans lesquels tu aimais contempler ces paillettes qui brillaient pour toi, et rien que pour toi.

J’ai tant aimé vivre à tes côtés, j’ai tant aimé la manière dont tu me regardais, me faisant sentir femme, belle, désirable. J’ai tant aimé tes caresses, tes mains qui tenaient les miennes, la tendresse que tu m’as donnée. J’ai tant aimé vivre chaque moment avec toi, les bons comme les moins bons, parce qu’ils ont chacun été si forts.

Je t’ai trouvé si beau, tu m’as fait vibrer comme je n’avais jamais ressenti autant d’émotions pour un homme. De notre première rencontre aux dernières secondes ensemble, je n’ai jamais réussi à décrocher de toi. Et j’ai ce sentiment profond que je n’y arriverai jamais, si tant est que j’en ai vraiment envie.

Même si je sais que notre histoire s’est interrompue définitivement le 11 mars 2017, et qu’il n’y aura plus d’autres opportunités de nous enlacer, nous aimer à nouveau, il y a toujours ce lien dont je t’avais parlé lors de ton tout dernier séjour au Mali qui perdure. Quoi qu’il arrive de ton côté comme du mien, je veux garder ce lien invisible, virtuel qui me permet encore certains jours plus nostalgiques que d’autres de ne pas pleurer. Je n’ai qu’à penser à la manière dont tu m’as aimée pour que l’étincelle dans mes yeux revienne et que j’apprécie chaque minute de ma journée.

Je revis, je suis heureuse car j’ai eu la chance de vivre une magnifique histoire et on ne fait qu’une fois dans sa vie une si belle et forte rencontre, et c’était toi. Tu m’as dit que je l’avais été également pour toi, et quand je repense à ton visage dévasté à l’aéroport de Pointe à Pitre, je sais que tu étais sincère.

J’ai été ton plus joli bonjour et ton plus dur au revoir.

Pour toi, l’homme que j’ai le plus aimé et pour qui j’aurai éternellement un amour très particulier et secret.

Isa

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.