Lettre à un pervers narcissique pour le quitter

5 modèles de lettres de rupture inédites

Vous ne trouvez pas les mots pour écrire une lettre de rupture. Inspirez-vous de ces 5 modèles inédits.

Vous êtes depuis trop longtemps emprisonnée par un pervers narcissique et vous voulez vous en débarrasser ? Lui écrire une lettre vous aidera à mieux l’affronter qu’en face à face ! Finis les mensonges, finie la soumission, finies la peur et la manipulation !

Lettre à un pervers narcissique pour le quitter

Christophe,

J’ai fait le choix de t’écrire plutôt que de t’affronter en face, je ne veux pas, je ne veux plus avoir affaire à ta manipulation perverse. Je ne veux plus te regarder me rabaisser et me dire que tu as raison. Je ne veux plus me dire que je ne te mérite pas et que tu es mieux, oui, tellement mieux que moi ! Je ne veux plus passer des heures à pleurer sur l’oreiller qui porte encore l’odeur de notre relation passée. Je ne veux plus me laissée berner par le Chris des bons jours, par le Chris des débuts. Je ne veux plus que tes yeux se posent sur moi, je ne veux plus que ta bouche me juge, je ne veux plus que tu me touches, je ne veux plus de ton chantage affectif, je N’AI PLUS PEUR DE TOI.

Je te vois déjà enragé à la lecture de cette lettre, devenir hystérique et tenter de préparer ton prochain coup pour me détruire. Parce que c’est ce que tu souhaites n’est-ce pas Chris ? Tu veux me détruire moralement, tu veux que je me dégoûte moi-même ! C’est vrai, tu as eu une énorme emprise sur moi, et tu en as toujours beaucoup mais je ne peux plus. Je suis vidée, tu m’as volé toute mon énergie, tu m’as rendu faible et fragile, tu as fait de moi ta marionnette, ton pantin qui te met sur un piédestal alors que tu n’es rien ! 

Que vas-tu faire ? Me menacer de te suicider une énième fois ? Menacer de brûler mon appartement ? D’écraser mon chat ? Tu es fou Christophe, tu es fou ! Et je ne veux plus jamais supporter de vivre au quotidien avec un pervers narcissique comme toi ! Te rends-tu compte que tu m’as forcée à couper les ponts avec mes amies ? Que tu t’es toujours montré parfait devant ma famille pour mieux me poignarder derrière ? Te rends-tu compte que tu as fait de moi une femme soumise alors que je brillais avant, en société, au travail, au quotidien ? Tu es fier de toi ? Tu as réussi ta mission ? Tu as voulu que je sois dépendante de toi et je l’ai été pendant ces huit dernières années mais ça y est, c’est fini. Oui, Christophe, toi et moi, c’est fini. Et ni tes menaces, ni ton chantage ne me feront changer d’avis. Ma famille est déjà prévenue, même les flics sont prêts à débarquer si tu me harcèles et cherches à me retrouver.

Je ne veux plus avoir peur de toi ni de personne. C’est toi le faible, tu manipules tout le monde, jamais je ne te croirais si tu me disais que tu étais heureux. Quand on fait du mal à tous ceux qui nous entourent, on ne peut pas être heureux ! Mais étant donné la folie qui t’habite, je me dis que tu peux t’alimenter du malheur des autres. Tu es un être toxique et nocif. Ne t’approche plus jamais de moi ni de mes proches.

Quand tu liras cette lettre, j’aurais déjà pris mes affaires et tu seras tout seul. Ne cherche pas à m’appeler, j’ai changé de numéro. Tu n’as pas intérêt à essayer de me contacter, rien, absolument rien que tu puisses faire ou dire ne me fera changer d’avis. J’ai fait des milliers de brouillons de lettres comme celle-ci sans jamais oser passer le cap ! Il m’a fallu huit années pour me sauver ! Je pars la tête tellement haute si tu savais ! Ma vie peut désormais commencer, je n’ai plus qu’à claquer la porte de cet enfer pour redécouvrir le bonheur.

J’espère qu’un jour tu te rendras compte que tout ne tourne pas rond chez toi et qu’au lieu de remettre constamment la faute sur les autres tu réaliseras que le problème vient de toi. Je te souhaite de t’en rendre compte avant de faire souffrir et d’anéantir une autre personne. 

Adieu

Photo : Axel Antas-Bergkvist via Unsplash

Cette lettre existe aussi en anglais : Letter to break up with an emotional manipulator or narcissist

Des lecteurs ont réagi

Cet article a suscité des réactions puisque 3 lecteurs ont laissé un commentaire. Vous aussi, participez à la conversation, partagez votre point de vue, votre accord, votre désaccord dans les commentaires. Ce site est fait pour ça ;)

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

3 réflexions au sujet de “Lettre à un pervers narcissique pour le quitter”

  1. Stupide ! On n’écrit pas à un Pn pour lui expliquer pourquoi on le quitte. On le quitte, et c’est tout. Tout discours explicatif est une perte de temps. Éventuellement, on peut écrire tout cela pour soi, pour vider son sac, mettre des mots sur la colère, la rage, etc. – mais surtout ne rien envoyer. Quoi que l’on fasse ou dise, un pn le retournera à son avantage et à vos dépens. Il est non seulement inutile de lui écrire, mais tout à fait risqué. Le mieux est de rompre fermement, de couper tout lien possible, de bloquer tout contact. Et de regarder devant.

    Répondre
  2. Je suis d’accord ce n’est pas stupide qu’importe comme l’autre le prends en sachant qu’un pn est un fou mais uniquement ses proies victimes le savent et quelques proches .
    A l’extérieur il fais illusion avec son masque de normalité humanité courtoisie ou de fausse victime fragile de son ex ou de leader tout puissant tout séduisant tout charismatique se sont que des masques.
    Quittez un pervers c’est dure si on a était attaché ou amoureuse c’est très dure faut le déclic .
    quand la souffrance le danger dépasse le plaisir moi j’ai mis les voiles donc assez rapidement même si cela ne dure que quelques temps on sent on se dit on est pas heureuse on va crever ce mec ou cette fille est dingue c’est pas ça l’amour la vie une vraie relation .
    le déclic certains mettent des années
    Avec un pervers on souffre constamment c’est l’enfer c’est la mort c’est être plus seule que seule puisqu’on est dénigré harcelle et torturé constamment on est en prison avec le stress le doute et la peur .
    En étant près d’un pervers on est en enfer on devient des zombies et on voit sa réel vie et son monde intérieur c’est l’enfer .
    Le pervers le sait que sa vie c’est l’enfer il est pas complètement fou c’est en soumettant exploitant détruisant un autre que cela le soulage un certain équilibre et une vengeance car lui le bonheur la vie l’amour la paix il ne l’as jamais ressentis il offre son monde qui est l’enfer et nous on lui offre notre monde qui est le paradis en symbolique mais très vite l’enfer pour les deux car il ne sait que détruire c’est son seul mode de fonctionnement il en a pas d’autres et il excelle pour détruire faut dire toujours la phrase qui tue l’image bien humilante le casseur d’ambiance le casseur de joie de vivre .
    moi j’ai fuis tout ce que je construisais il pouvait le détruire en un instant voir l’aggraver .
    On construit un château de sable en Espagne avec un pervers .
    Il me déteste je le déteste mais entre la mort ou moi j’ai choisis moi .
    On devrait plutôt les appeler les pn les maîtres de la mort de l’enfer et de la souffrance sans fin sous l’apparence humaine et toujours essayer de vous convaincre que c’est nous les fous et eux tout va bien .
    Regarde comme je suis calme où souriant oui mais c’est ça qui est pas normal pn je souffre j’ai peur tu me mets en danger et toi tu es calme où tu rigoles
    Et tu me dis m’inquiète pas 😱😱😱
    Mettez les voiles et vite un pn veut qu’une seule chose un ou une esclave non seulement vous faites tout mais en plus veut tout vous prendre et en plus vous maltraite vous critique vous dénigre et tout ceci avec le sourire .
    Pour lui ceux qui se soumettent et obéissent sont des pures crétins naïfs et idiots .
    J’ai préféré dire je suis ni une boniche ni une poupée gonflable a ce pourri d’esclavagiste et de fainéant !

    Répondre

Laisser un commentaire