Parler d'Amour

Lettre à un père irresponsable : Pourquoi n’assumes-tu pas ton rôle ?

Lettre à un père irresponsable : Pourquoi n’assumes-tu pas ton rôle ?

Commandez-moi une lettre sur-mesure

Besoin de le dire avec des mots ? Commandez-moi votre lettre rédigée rien que pour vous...

Auteur

Une séparation ou un divorce c’est évidemment la fin d’une histoire d’amour, belle ou moins belle entre deux personnes. Certains gardent les bons souvenirs et se quittent en bons termes, pour d’autres c’est plus difficile, et la rupture peut être houleuse. Il n’est pas toujours évident de faire les choses correctement, de se quitter dans le respect et sans animosité. Mais quand au-delà d’un couple c’est une famille qui se sépare les choses sont forcément plus douloureuses. Pour les enfants avant tout. Mais comment faire quand pour un des parents, la séparation d’avec son ex rime avec l’absence de la vie de ses enfants ? Pourquoi pour certains, quitter la personne qu’on a aimée s’accompagne de l’oubli de son rôle de parent ? Pourquoi faire souffrir ses enfants en sortant de leur vie ? Voici un témoignage en ce sens. Lettre à un père irresponsable pour comprendre pourquoi il n’assume pas son rôle et sort de la vie de ses propres enfants.

Lettre à un père irresponsable : Pourquoi n’assumes-tu pas ton rôle ?

La famille ne signifiait-elle rien pour toi ?

Nous avons décidé de nous séparer d’un commun accord. Il n’y a pas eu de mensonges, d’infidélité, de cachotteries. Cette séparation était la dernière chance que nous avions pour ne pas nous détester. Il n’y avait au final pas de couple plus mal assorti, plus incompatible que le nôtre. Je ne sais pas pourquoi on s’est enlisé dans une histoire qui était un marché de dupes.

Je ne sais pas à quel moment tu as changé ou peut-être que tu as toujours été ainsi mais que je n’ai pas voulu le voir. Et le jour où j’ai ouvert les yeux la chute a été brutale. 

Tu penses sûrement la même chose à ta façon. Je n’ai pas été la femme à la hauteur de tes espérances. Nous n’avons pas réussi à nous aimer assez, à nous aimer vraiment pour passer au-dessus de nos différences. Qui sont devenues des sources de tensions permanentes.

Même si on y a cru un temps. Suffisamment pour tenter l’aventure de la vie de famille. Mais c’est en devenant parents que le fossé s’est peu à peu creusé entre nous. Car nous n’avons absolument pas la même notion de la vie de famille. Les mêmes priorités. Et c’est hélas ce qui explique ce qui se passe aujourd’hui.

Quitter sa femme ne doit pas être synonyme d’abandon de ses enfants

Toi et moi c’est fini. Définitivement.

Mais pourquoi, dans ta tête, quitter ta femme cela veut dire également quitter tes enfants ? Pourquoi sors-tu de leur vie ? Pourquoi les oublier ainsi ?

C’est comme si en fermant le livre de l’histoire de notre couple, tu décidais également de tourner le dos à tes enfants. Des enfants que tu as voulus. Que tu dis aimer. Mais que tu mets de côté, que tu oublies. Tu ne les appelles pas, les vois à peine.

Pourquoi sors-tu ainsi de leur vie alors que rien ne t’y contraint ? Par désintérêt ? Égoïsme ? Pour me punir moi ? Parce que tu as mieux à faire dans ta nouvelle vie ?

Ne vois-tu pas qu’en agissant ainsi tu les fais souffrir ? Mais aussi qu’ils t’en veulent ? Que crois-tu ? Je t’ai défendu tant que j’ai pu même si tu penses le contraire. Jamais je n’ai été un obstacle dans ta relation avec eux. Mais comment puis-je continuer à te défendre, à leur mentir alors que tu n’as aucune excuse ?

Tu es indéfendable. Ne sois pas surpris si à leur tour ils se détournent de toi. Tu ne peux pas te permettre de les oublier ainsi, de disparaître de leur vie puis d’espérer y revenir un jour l’air de rien. Tu as quitté tes enfants en même temps que tu es parti. Pourquoi ? Te rends-tu seulement compte de tes actes ?

Pourquoi ne pas être un père quand rien ne s’y oppose ?

Alors que tant de pères se battent pour voir leurs enfants, toi tu ne fais rien.

Je ne me suis jamais opposée à une garde alternée, seulement tu ne l’as pas demandée. Je n’ai jamais dit non à ce que tu les vois plus que selon le mode d’une garde classique, seulement un week-end de temps en temps et les vacances semblaient te suffire.

Mon numéro n’a pas changé, ma porte t’a toujours été ouverte pour que tu puisses parler à tes enfants, venir les voir mais tu n’en fais rien. Tu laisses passer des semaines sans les appeler. Tes week-ends ou vacances avec eux sont écourtés. Tu n’es jamais disponible, jamais présent.

Quand ils rentrent, ils sont frustrés tristes et en colère parfois. Ils ne comprennent pas. Et moi non plus. Si c’est moi que tu cherches à atteindre pas ce biais, te rends-tu compte à quel point c’est grave ? L’amour que tu as pour eux n’est-il pas plus fort que ton orgueil et ton ego mal placé ?

Tu as voulu te construire une nouvelle vie de célibataire, soit. Ne pas « t encombrer »  de leur présence. Est-ce à dire que tu vas les oublier totalement ? Les rayer de ta vie peu à peu ou brutalement selon l’intensité de ta crise existentielle ?

Il y a tellement de pères qui se battent pour voir leurs enfants aujourd’hui. Tant de mères hargneuses, injustes ou haineuses. Tant de pères tristes et esseulés, tant enfants privés de leurs deux parents.

Toi tu n’as jamais eu à subir cela. Tu peux choisir de les voir quand tu le souhaites. Tu peux décider de faire partie de leur vie. Mais tu ne vois pas les choses ainsi.

Petit à petit, tu as décidé de sortir de la vie de tes enfants sans raison. Alors que personne ne t’y a contraint.

Quel père fait ça ? En toute impunité, en son âme en conscience ? Quel père digne de ce nom peut volontairement faire souffrir ses enfants ? Aucun.

On dit qu’un père ce n’est pas celui qui donne la vie mais celui qui donne l’amour. Que n’importe qui peut-être père mais qu’il faut être un homme spécial pour être un papa. C’est tout à fait ça. La vie t’a offert d’être papa, tu as préféré te contenter d’être un père absent.

Je t’ai assez demandé, supplié pour eux. Pour eux et toi. C’est fini maintenant, tant pis pour toi. Arrange-toi avec ta conscience.

Tu es leur père mais méfie-toi, si tu continues tu ne seras plus leur papa.

Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.