Parler d'Amour

Lettre à une manipulatrice, à toi qui as tout détruit : Par Mélanie

Lettre à une manipulatrice, à toi qui as tout détruit : Par Mélanie

Commandez des modèles de lettres de rupture inédites

Vous ne trouvez pas les mots pour écrire une lettre de rupture. Inspirez-vous de mes modèles.

Auteur

Je t’en veux énormément pour ce que tu m’as fait. Je pense qu’il y a des choses à ne pas dire et à ne pas faire. Je t’ai tout donné de moi :  mon coeur, mon corps, mon âme, ma vie. Et encore à l’heure actuelle tu te permets des choses pour me rabaisser en insinuant que je suis infidèle. Je ne suis pas comme ça, pas comme toi.

Tu m’as entièrement brisée. Tu m’as demandé de faire des choses pour te prouver mon amour, pour te prouver ma sincérité et surtout combien je n’ai jamais joué avec toi. Ce que j’ai fait. Mais aujourd’hui, malgré tout, tu persistes. Tu continues de me faire du mal, de me harceler moralement sur des choses que je n’ai jamais faites. Tu n’as jamais essayé TOI, de te faire pardonner pour tout ce mal que tu m’as fais endurer. Tu n’as même pas eu le courage de t’excuser. Ne serait-ce que ça !

Tu as fais des actions, et tu as dis des paroles il y a un an de ça qui ont commencé à détruire notre couple lorsque tu as été cherché de l’attention ailleurs ! J’ai vu des choses que tu as dites. Ça m’a anéantie, ça m’a enlevé mon sourire. Et tu te permets aujourd’hui de dire que tu n’ arrives pas à nous donner une seconde chance ?! Que devrais-je dire, moi, qui n’ai jamais reçu d’excuses pour tes multiples trahisons ? Tu es fatigué ? Je te rassure je le suis aussi. Fatiguée de subir et de ne rien pouvoir dire. Fatiguée de donner sans jamais recevoir. Fatiguée de t’aimer sans l’être en retour !

Et malgré toute cette fatigue, aussi intense soit-elle, je reste là. À t’aimer. Je t’en veux d’avoir détruit tout ce qu’on avait bâti pour de l’attention, je t’en veux d’avoir tout gâché pour satisfaire ton envie de plaire. Tu m’as vraiment détruite. Tu savais ce que je voulais, ce que j’attendais de la vie, de Toi, de moi, de nous. Et égoïstement tu as détruit tout ça. Et malgré mon pardon, malgré le fait que je me sois assise sur ces excuses que je n’aurai jamais, j’ai continué à te prouver mon amour, que tu n’as jamais su me rendre.

Tu m’as tout pris, tellement tout pris. Cela va faire 7 mois, 7 putain de mois, que tu me fais mal chaque jour qui passe, à m’en rendre malade, à m’exclure de tout et tout le monde ( pour toi ) mais ça ne suffit pas. Tu préfères me traiter dans l’indifférence la plus totale, comme si je n’étais qu’une simple m****. Tu t’es défoulée sur moi comme jamais, j’en arrive même à me demander si tu ne veux pas me tuer. Tu m’as tellement maltraitée physiquement et moralement que même aujourd’hui tu persistes à m’enfoncer encore plus que je ne le suis déjà. Un coup tu veux être avec moi, un coup tu me demandes de faire ma vie. Et à côté de ça tu as le culot de dire que tu m’aimes ? Sais-tu ce qu’aimer signifie réellement ? Moi je t’aime, pour avoir pardonné et être toujours là, crois-moi c’est ça aimer.

Aimer aveuglement, éperdument, passionnément certainement oui mais AIMER ça c’est sur.

Je suis si fatiguée de tout ça…

Ailleurs sur le web (Sponsorisé par Adnow)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.