Parler d'Amour

La méditation : Ses bienfaits et les techniques

La méditation : Ses bienfaits et les techniques

Auteur

Cette pratique dérivée du bouddhisme n’est pas qu’un phénomène de mode. Les bienfaits de la méditation sont multiples, sur le mieux-être, le moral et la santé. Des études scientifiques et médicales ont en effet prouvé l’impact réel de la méditation sur notre cerveau et notre santé. Méditer chaque jour peut vous aider à aller mieux. « Méditer, ce n’est pas se couper du monde, mais au contraire se rapprocher de lui pour le comprendre, l’aimer et le changer. C’est aussi un moyen, accessible à tous, de cultiver la sérénité et le goût du bonheur » selon Christophe André, psychiatre et psychothérapeute spécialisé en Psychothérapie Comportementale et Cognitive. Alors comment s’y prendre ? Quels bienfaits la méditation peut-elle apporter ? Vous êtes novice ou curieux à ce sujet sans jamais avoir osé vous lancer jusqu’à présent ? Voici un article pour vous aider à appréhender la méditation simplement.

Pourquoi se mettre à la méditation ?

 La méditation : un médicament naturel pour notre corps

 La méditation : Une aide pour apprivoiser la douleur

Suivre mentalement le flux d’air qui oxygène chaque cellule de notre corps amène à prendre de la distance et à relativiser le ressenti de la douleur. L’imagerie médicale a également démontré que l’état méditatif accroît l’activité de la zone cérébrale impliquée dans l’autocontrôle de la douleur.

Méditer apaise les migraines par exemple mais aussi l’inflammation chronique, source de souffrance chez les personnes atteintes de polyarthrite, de la maladie de Crohn ou encore de fibromyalgie par exemple.

La méditation : Un rempart contre l’hypertension

Méditer diminue la fréquence cardiaque et la tension artérielle. Cela stimule la production d’oxyde nitrique, un gaz qui détend la paroi des vaisseaux et baisse la pression du sang.

Après environ trois mois, le risque d’hypertension chute ainsi rapidement chez les personnes pratiquant la méditation régulièrement.

La méditation : Un allié précieux pour le sommeil

En méditant, la tension nerveuse se transforme en fatigue corporelle. Le cerveau baisse sa vigilance. Il n’est plus sur le qui-vive. Ainsi l’endormissement est plus rapide et les réveils nocturnes beaucoup moins nombreux.

En cas d’insomnies récurrentes, terminer la journée par une séance de méditation peut être salvateur pour retrouver un sommeil de qualité.

La méditation : Un bouclier contre le surpoids

Méditer quelques minutes avant de passer à table permet de manger en pleine conscience. Cela aide à distinguer la vraie faim de l’envie de manger et à retrouver la sensation de satiété. C’est un remède idéal pour éviter les grignotages par automatisme ou ennui et limiter les pulsions qui conduisent à des crises.

Les kilos dus au stress disparaissent ainsi au fil du temps. Pour les troubles du comportement alimentaire plus marqués, la méditation est un excellent moyen pour accompagner un rééquilibrage alimentaire et le suivi avec un nutritionniste ou diététicien.

La méditation : un outil pour retrouver le moral

 La méditation : Une clé pour booster sa concentration

Les neurosciences confirment que les personnes qui pratiquent régulièrement la méditation se concentrent mieux et sont plus attentives que les autres.

En développant de nouvelles connexions cérébrales, la méditation remodèle, d’une certaine façon, le cerveau. Elle prévient la perte de volume de la fameuse « matière grise. »

La méditation : Un antidote contre le stress

La méditation de pleine conscience est proposée pour prévenir le burn out et soulager les troubles de l’anxiété. En se concentrant sur l’instant présent et sur ses sensations corporelles, les pensées négatives s’envolent et le silence s’installe en soi.

Cela diminue la sécrétion d’adrénaline et de cortisol, les deux hormones du stress. Elles sont remplacées dans le cerveau par les endorphines, hormones du bien-être.

 La méditation : Un effet avéré contre la dépression

La méditation est une alternative efficace aux médicaments pour éviter les rechutes en dépression. Après des séances régulières pendant plusieurs semaines, des dépressifs chroniques peuvent ainsi réduire leur consommation d’antidépresseurs et d’anxiolytiques jusqu’à ne plus en prendre du tout*.

Se concentrer sur le moment présent endigue en effet le flot de pensées négatives et empêche de broyer du noir. (*selon une étude britannique de l’université d’Oxford).

Comment se mettre à la méditation ?

 La méditation c’est accepter de lâcher-prise

Méditer n’est pas compliqué.

  • Il suffit de respirer calmement et de se mettre dans une « bulle ».
  • Les yeux clos si telle est votre préférence et le dos droit,  asseyez-vous  sur une chaise ou sur le sol en tailleur, les mains reposant sur les genoux.
  • Concentrez-vous sur votre souffle et vos sensations corporelles.
  • Laissez glisser vos pensées comme des gouttes d’eau, sans les retenir ni porter de jugement.
  • Ne cherchez pas à tout prix à les contrôler, à vous demander pourquoi vous pensez à telle ou telle chose. Ou même pourquoi vous ne pensez à rien de concret.
  • Laissez faire, laissez venir les sensations et les émotions d’elles-mêmes.
  • Centrez-vous sur le « ici et maintenant » jusqu’à parvenir à un état de sérénité intérieure.

Méditer peut se faire en intérieur ou en pleine nature, dans le silence, avec une musique ou une voix d’accompagnement.

L’idéal est de ne pas commencer seul afin d’être guidé, même si la pratique a un but individuel et introspectif. Mais il est normal d’être un peu perdu au début, de ne pas savoir comment commencer. Ni comment accueillir certaines sensations ou émotions.

La méditation  au début : laissez-vous guider

Faites-vous aider par un coach/guide ou par le biais d’une autre activité comme le yoga ou la sophrologie. Ces activités usent de techniques  de relaxation et de visualisation créatrice qui peuvent vous ouvrir la voie de la méditation.

Si vous préférez tester la méditation seul, il existe aujourd’hui plusieurs applications très bien faites. Vous pouvez d’ailleurs lire notre article sur les meilleures applications pour méditer ! L’important est d’être réceptif à la méthode proposée, à la voix, aux sons comme les gongs, aux histoires, aux musiques.

C’est très subjectif, très personnel, nous ne sommes pas tous réceptifs aux mêmes timbres de voix, aux mêmes sons, aux mêmes rythmes. Les premières séances durent généralement une dizaine de minutes.

L’important est de vous sentir à l’aise, alors choisissez l’outil qui vous convient le mieux. Ainsi, cela vous permettra d’être dans de bonnes dispositions pour donner naturellement une intention sincère à ce moment.

Grâce à ces quelques conseils et outils, vous aurez en main les bases pour vous lancer dans cette expérience si enrichissante qu’est la méditation.

Mais pour chaque chose qui compte et nous apporte un réel bien-être dans la vie, n’oubliez pas deux éléments : la patience et la sincérité de l’intention qui doivent accompagner votre démarche.

« La pleine conscience, c’est aussi  le nom d’une forme de méditation dont l’apprentissage est simple et rapide, mais dont la maîtrise demande des années (comme tout ce qui importe dans nos vies)… Il faut pratiquer et expérimenter par soi-même, comprendre et ressentir. Pratiquer encore et encore. Il n y a aucun autre secret pour une vie en pleine conscience.» Christophe André, préface de son livre Méditer, jour après jour

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.