Parler d'Amour

Je t’aime mais toi tu ne m’aimes pas : Un texte d’amour bien triste

Je t’aime mais toi tu ne m’aimes pas : Un texte d’amour bien triste

Commandez-moi une lettre sur-mesure

Besoin de le dire avec des mots ? Commandez-moi votre lettre rédigée rien que pour vous...

Auteur

Caroline est en couple avec Florent depuis une petite année. Le problème ? Elle a la sensation d’aimer pour deux. Après un passé amoureux chaotique, Caroline a la sensation de s’être à nouveau mise en couple avec un homme qui ne l’aime pas, ou du moins, qui ne la comble pas.

Je t’aime mais toi tu ne m’aimes pas

Flo,

Je t’écris aujourd’hui dans l’espoir que tu entendes les mots que j’ai à te dire. Voilà trop longtemps que je garde tout au fond de moi, là où mes sentiments macèrent jusqu’à devenir un amas de douleur et de passion. Je t’aime, c’est indéniable. Mais je souffre. Je souffre de t’aimer. En une année, tu n’es pas parvenu à t’ouvrir plus à moi. En une année, tu n’as pas réussi à prononcer une seule fois un « je t’aime ».

Je t’ai déjà fait part de tout ça, en vain. Comme si rien ne te touchait.

Alors, m’aimes-tu ? Suis-je importante à tes yeux ? Tout l’amour que je te porte est-il réciproque ? Toutes ces questions restent sans réponses et je suis fatiguée. Triste et fatiguée d’espérer. Ton indifférence me fait mal. Si en un an tes sentiments n’ont pas évolué, peut-être faut-il te rendre à l’évidence, et je ne peux le faire à ta place.

Lire aussi : Lettre d’amour : Rassure-moi

Peut-être n’as-tu jamais tiré un trait sur ton passé amoureux, bien que tu m’aies dit le contraire. Je ne sais pas.

J’ai envie que ça marche Flo. Mais je ne peux pas aimer pour deux. Les efforts à sens unique ne servent à rien, je pédale dans le vent. J’ai toujours l’espoir que tu te réveilles à temps mais je n’ai pas les cartes en main.

La seule chose dont je suis certaine, c’est que je t’aime. D’un amour grand, immense même ! Mais j’ai besoin de réponses, même si elles doivent faire mal. N’aies pas peur de me faire souffrir. Il n’y a pas pire douleur que celle créée par le doute et l’espoir futile.

Dis-moi, parle-moi.

Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.