Parler d'Amour

Inversement des rôles : Quand l’enfant devient parent

Inversement des rôles : Quand l’enfant devient parent

Envoyez de l'amour à vos proches !

Votre preuve d'amour demain matin dans la boîte aux lettres de ceux que vous aimez...

Auteur

Avez-vous déjà eu cette sensation atroce que les rôles s’inversaient entre vous et vos parents ? Je ne vous parle pas ici de vieillesse. Il me semble normal, quand les parents deviennent très vieux de s’en occuper et d’en prendre soin.

Inversement des rôles : Quand l’enfant devient parent

Je vous parle ici d’un inversement des rôles qui a pris du temps et s’est consolidé. J’ai aujourd’hui envie, ou peut-être besoin de vous raconter mon histoire. Peut-être que certain.es d’entre vous s’y reconnaîtront.

J’ai 29 ans. Et aujourd’hui, j’ai l’impression d’avoir la responsabilité d’une femme de 50.

Mon histoire

Tout a commencé très jeune, j’étais un peu le bout en train de la famille et mes parents ne cessaient de me rappeler “combien je leur faisais du bien” qu’ils ne “savaient pas ce qu’ils feraient sans moi“. Quand on est petit, on apprécie ce genre de phrases. Plus tard, on comprend la responsabilité qu’on nous mettait déjà sur les épaules, avant même la puberté.

Mes parents ont ensuite eu mon petit frère. Petit frère qui a toujours été assez compliqué. A l’âge de 14 ans, il tente d’en finir avec la vie mais la corde cède. Littéralement. Et c’est le drame. Mes parents ont toujours été là pour lui, très vite j’ai compris que je me devais d’être irréprochable pour ne pas leur causer davantage de problèmes.

Je suis partie tôt de chez mes parents, dès que j’ai pu en fait : à 18 ans. Je suis partie à Bordeaux pour faire mes études et m’éloigner d’eux car ils m’usaient. Vraiment. Mais là-bas, ça a empiré. Ma mère m’appelait deux ou trois fois par jour, “juste pour faire un coucou”. Ne me laissant ainsi pas les moyens de construire ma propre vie, me ramenant toujours à la leur. Mon père s’est mis à faire pareil.

Aujourd’hui, si je ne les appelle pas pendant une journée ou que je ne réponds pas à leurs appels, ma mère me fait culpabiliser “c’est pas très sympa de ne pas répondre, ça fait longtemps qu’on n’a pas eu de tes nouvelles“. (Alors que la dernière fois, c’était hier).

L’inversement des rôles parents-enfants dans toute sa splendeur

Et puis un jour, mes parents ont commencé à se détester. Pourquoi, comment, je ne rentrerai pas dans les détails. Le fait est que dès qu’ils s’engueulent, les deux m’appellent chacun de leur côté pour me raconter qui a fait quoi, chacun avec leur version. 

J’ai 29 ans, je suis enceinte. Il faut que je gère toute ma famille à tel point que je n’arrive même pas à me focaliser sur celle que je suis en train de fonder.

Le cordon est totalement coupé de mon côté mes pas du leur ! Vous ne pouvez pas savoir à quel point c’est usant de faire l’assistante sociale H24 pour toute sa famille (sachant en plus que je suis infirmière). Ils ne veulent pas être aidés, ne font rien pour trouver des solutions. Ils veulent juste déverser la haine qu’ils ont l’un envers l’autre et pire, essayer de me faire prendre partie ! Quant à mon frère, il vit chez eux dans un sous-sol aménagé et il ne fait que jouer à des jeux vidéos depuis 5 ans !

J’aime mes parents mais aujourd’hui je trouve leur comportement irrespectueux et ne sais plus où donner de la tête. J’aimerais leur faire comprendre avant de péter un plomb et de couper les ponts définitivement.

Si vous avez déjà vécu ça, j’aimerais énormément avoir vos avis !

Louise

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.