Parler d'Amour

“Dernière lettre à mon ex mari” Une lettre houleuse de Magalie

“Dernière lettre à mon ex mari” Une lettre houleuse de Magalie

Commandez des modèles de lettres de rupture inédites

Vous ne trouvez pas les mots pour écrire une lettre de rupture. Inspirez-vous de mes modèles.

Auteur

Dernier mail, car à partir d’aujourd’hui, tu ne va plus me reconnaître. Hier, tu m’as encore écrasée comme un vulgaire insecte, juste pour retourner avec elle…

Je crois, que je n’ai jamais croisé , dans ma vie, une personne aussi ignoble que toi. Immonde personnage qui a joué avec la mère de ses enfants, qui l’aimait. Pourquoi je t’aimais….à partir d’aujourd’hui, je ne le sais même plus, tu m’as tellement détruite de nombreuses fois, que je n’arrive plus à savoir pourquoi tu étais dans ma vie. Ce que tu m’as fait encore cette fois-ci, est au paroxysme de ma tolérance et de mon pardon. Je ne peux plus te pardonner.

Tu t’es encore servi de moi comme d’une vulgaire serpillière, UNE ROUE DE SECOURS. Et je t’avais prévenu. C’était la dernière fois. Tu va m’être désormais indifférent, je t’efface de la belle vie qui s’offre à moi…enfin. Quelque part, tu me libères. Être trompée à vie, être critiquée à vie, devoir se taire à vie…noooonn je mérite mieux. Offre ça plutôt à A, elle le mérite et elle, elle ne souhaite que ça.

Non, moi je veux un homme qui m’aime, car je n’ai jamais eu un homme qui m’aimait vraiment, j’aimerais connaître ça au moins une fois dans ma vie, tu sais tous les trucs, comme être respectée, être importante pour lui, avoir des petits cadeaux, être invitée au restaurant, être présentée à tout le monde car il sera fier d’être avec moi, avoir une photo avec lui car il en voulait une, être invitée à danser juste parce qu’il sait que j’adore ça, qu’il aime la cuisine que je lui ferai, pouvoir être naturelle avec lui, être invitée à aller boire un verre avec lui, passer avant ses potes quand je l’invite au restaurant….tout ce que je ne connais pas. Être aimée quoi.

Toi tu ne m’as jamais aimée, jamais…je ne suis qu’une m**** pour toi. Qu’il en soit ainsi. Toi, par contre, tu aimes vraiment A et tu l’as traitée en reine… Elle a de la chance. Moi en 20 ans, je n’aurais jamais eu autant d’amour qu’elle de ta part… Ma foi, apparemment, je ne suis pas parfaite…pour toi. Mais tu sais, tout est relatif….pour toi je suis un boulet, une serpillière, une roue de secours, rien quoi, juste un paillasson où tu t’essuies les pieds quand t’as tes pompes sales. Par contre, pour un autre, je serai sa plus belle, sa plus gentille, sa princesse, celle qu’il aime plus que tout. Et qui ne comprendra pas pourquoi tu m’auras rejetée. Il se dira que tu devait être fou pour laisser une nana comme moi. Oui, parce qu’en fait, je ne sais pas si t’étais au courant, mais je ne suis ni une roue de secours, ni ta serpillière, ni ton paillasson, ni ta m****.

Je suis une femme bien qui mérite qu’on l’aime fort, car elle est capable d’aimer plus que sa propre vie. J’ai des défauts comme tout le monde. Et je les assume. Car ils ne sont pas invivables. Tes défauts à toi, sont invivables mais aussi incurables. Le mensonge, l’infidélité, l’irrespect, la manipulation, etc etc….ça c’est quasi impossible à vivre. Au final, je mérite mieux. Je suis une bonne mère. Je m’occupe de mes enfants, je les fais déjeuner le matin, je vais les chercher à l’école, je fais en sorte qu’ils vivent leur passion. Je ne passe pas mon temps à leur mentir, ni à leur cacher des choses comme certains, je raconte tout de ma vie à mes enfants, car ils ont le droit de tout savoir. Le mensonge est une chose si abjecte, que le fait de le faire vivre à ses enfants est complètement immature, et immoral.

Tout se paye un jour, le karma…. Un jour, tu seras vieux et tu devras peut-être répondre de tout le mal que tu as fait autour de toi, juste pour une nana pleine de tunes et qui t’oblige à rentrer dans une bulle de protection. Tu as détruit presque 20 ans avec une personne qui s’occupait bien de toi, et de tes enfants, de ta maison, qui s’occupait de tout. Une femme qui prenait soin de toi. Tu as préféré rejeter cette personne, qui avait des valeurs, qui t’a attendu 1 an et demi, que tu aies fini de batifoler et que tu reviennes enfin à la maison. Tu as raison, reste avec elle, car toutes les qualités que j’ai pu t’offrir ces derniers temps, tu ne les méritais vraiment pas. Je me doutais bien que tu jouais avec moi, mais pas à ce point là… Tu es un monstre de manipulation, de perversion, me voir à terre t’excite probablement. Tu n’as jamais eu aucun sentiment pour moi. Par contre, je te remercie pour une chose, tu m’as rendue plus forte que je ne l’ai jamais été. Plus rien ne va m’atteindre. Tu te plaignais que je paraissais dure et sans états d’âme… Et bien tu n’as encore rien vu. Je serai méconnaissable pour toi. Car avec les autres, je serai toujours joviale, rigolote, bienveillante, sympa…..mais avec toi….ce sera autre chose. Il ne fallait pas me rejeter encore cette fois-ci. Tu es allé trop loin avec moi, tu as largement dépassé les limites et dépassé le quota de ma tolérance. C’est fini. Plus de pardon, plus de cadeaux. Tout ne sera qu’indifférence à ton égard.

Les gens te découvriront petit à petit. Ils seront tellement déçus. Tu me fais passer pour la méchante, pour une folle….mais qui de nous deux est le plus fou ? Celui qui manipule et qui se sert d’une femme seule parce qu’il s’est disputé avec sa copine, et qui rejette cette femme, lui ment, lui hurle dessus pour qu’elle se taise car la vérité qui sort de sa bouche est trop difficile à entendre ? Ou la femme qui y a cru encore une fois et qui s’est encore faite jeter parce que Monsieur a fini de s’en servir ? Une femme qui va faire une formation pour devenir quelqu’un, pour se développer, une femme qui a plein d’amies, qui a une famille qui la soutient…..non, S, de nous deux, ce n’est pas moi qui ai un problème, looooiiiinn de là. Tu n’es qu’un ado mal éduqué qui n’a pas grandi, ni mûri. Ton kiffe c’est de faire mal aux gens, mais rassure-toi, c’est au moins une discipline où tu excelles, tu dois en être fier je pense. Car jamais personne ne m’a fait autant de mal, sur autant de temps, que toi. Comme je te l’ai dit, tu as encore joué, et je t’avais prévenu. Désormais, n’attends aucune aide de ma part, aucun regard, aucune compassion, rien. N’attends rien de moi, car tu n’auras plus rien. Moi, ça y est, je vais vivre enfin heureuse. Je ne t’attends plus. Je vais faire et refaire ma vie…. Je languis tellement d’être aimée enfin…enfin….

Ça me fait d’ailleurs sourire, ce qui m’attend est le pur bonheur. Je ne souhaite aucune réponse de ta part, car ce message clôt 20 ans de vie commune pour de bon. Je te demanderais, et je sais que cela va être très dur pour toi, de ne pas m’insulter, ni de me manquer de respect, sans quoi, je me verrais dans l’obligation d’être dans la défensive légale et je ne suis pas sûre que tu apprécies ce moment.

Je ne te dis pas au revoir, je ne le souhaite pas. Tu m’es désormais indifférent.

Magalie.

Ailleurs sur le web (Sponsorisé par Adnow)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.