Parler d'Amour

D’après une étude, on tombe amoureux trois fois dans sa vie

D’après une étude, on tombe amoureux trois fois dans sa vie

Envoyez de l'amour !

Votre preuve d'amour demain matin dans sa boîte aux lettres...

Auteur

Une étude a récemment révélé qu’on ne tombait amoureux que trois fois au cours de sa vie et à chaque fois, d’une manière différente.

Ces recherches – menées sur près de 3000 hommes et femmes britanniques dont l’âge moyen était de 37 ans – ont été réalisées par le diamantaire Vashi et avaient pour but de décrypter les habitudes amoureuses des couples.

Après plusieurs questionnaires, les responsables de cette étude ont pu déduire qu’une personne se mettait en couple environ 5 fois dans sa vie, mais ne tombait amoureuse que trois fois. Et chacune de ces “fois” seraient différentes.

J’aurais bien aimé vous mettre le lien de cette étude comme on le fait à chaque fois, malheureusement, j’ai eu beau chercher, je ne l’ai pas trouvée ! Alors, je m’en vais vous donner les résultats mais si vous trouvez l’étude en question et détaillée, je suis preneuse !

On tombe amoureux trois fois dans sa vie mais de façon différente

Bien loin des contes de fée, nous n’avons pas à attendre LE Prince Charmant, d’une part, parce qu’il n’existe pas (ah bon ?), d’autre part, parce que nous en connaîtrons plusieurs (des Princes Non Charmants).

Evidemment, il s’agit ici de généralités, certaines d’entre vont vivre une et grande histoire d’amour, d’autres vont vivre dix histoires passionnelles… Il n’y a pas de règles ! Néanmoins, il est intéressant de se rendre compte qu’en moyenne, nous tombons amoureux de trois personnes au cours de notre vie et ce, de manière différente !

La première fois : L’amour idéaliste

Il s’agit évidemment du premier amour, celui que, comme son nom l’indique, nous idéalisons, celui qui va servir de comparaison pour les prochains.

Souvent un amour de jeunesse, souvent le fruit d’un coup de foudre vertigineux. Ce premier amour fait rêver, les deux amoureux vivent une idylle qui leur paraît hors du commun, puissante et indestructible.

Ce premier amour est souvent passionnel, fusion et désir sont les maître-mots.

C’est aussi souvent la plus grande claque de notre vie que l’on se prend lorsqu’il s’arrête.

Le second amour : La nécessité

Bon, le « titre » de cet amour n’est clairement pas avantageux. Moi qui ne cesse de vous répéter que « bonheur conjugal » et besoin ne font pas bon ménage !

On l’appelle ainsi car, après le premier amour et avec, les premières désillusions amoureuses, vient l’amour qui arrive plus par « nécessité » que par coup de coeur. Et oui, lorsque le coeur est blessé il cherche – à tord, et malgré lui – à se réconforter auprès d’un nouveau partenaire. On appelle ce type de relation des relations « Kleenex » ou relations « Pansement ».

Cette relation est souvent vouée à la dépendance affective : on a plus besoin de l’autre que l’on ne l’aime vraiment. 

Le troisième amour : L’inattendu

Après les deux premières amours : l’un complètement passionnel et illusoire et l’autre égoïste, on se connaît mieux et on est beaucoup plus indépendant(e).

C’est alors que le troisième amour peut apparaître, une fois que l’on a bien compris que la complicité, le respect et la communication sont bien plus importants que les papillons dans le ventre et la folie. 

Finalement, après les deux premières expériences, on est enfin prêt(e) à aimer, aimer vraiment.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.