Parler d'Amour

Croyances limitantes : Les exercices à faire pour s’en libérer

Croyances limitantes : Les exercices à faire pour s’en libérer

Auteur

Quand nos pensées nous empêchent d’avancer, c’est un réel problème. On appelle nos limites ou incapacités les croyances limitantes. Aujourd’hui nous allons aborder ce thème ainsi : Croyances limitantes : Les exercices à faire pour s’en libérer !

Croyances limitantes : Les exercices à faire pour s’en libérer

Ce sont ces fausses idées qui nous ralentissent ou nous bloquent, c’est penser qu’on est incapable de faire quelque chose et donc ne pas le tenter. Une croyance limitante est une pensée considérée comme vrai. Sans être justifiées, elles façonnent notre quotidien, comme des évidences. Que vous en soyez conscient ou non, vous croyez en certaines choses qui vous sabotent.

D’une façon générale, vos croyances gouvernent votre vie

Si vous voyez le monde tel que vous le voyez et vivez la vie que vous avez, c’est uniquement dû à vos croyances. C’est pourquoi prendre soin de ses croyances est important. Car les croyances forment notre réalité, elles induisent les habitudes qui induisent les expériences qui renforcent à nouveau nos croyances. En d’autres termes, il s’agit de nos convictions par rapport à la vie. Ces convictions nous ont été transmises par notre éducation, mais proviennent aussi de notre personnalité et d’expériences passées. Une croyance nous est propre. C’est une conviction personnelle qui nous sert de repère dans la vie de tous les jours. Elle sert de valeur de jugement et détermine la direction et la qualité de notre vie. En tant qu’être humain, il est tout à fait normal d’avoir des croyances limitantes. Le problème est qu’elles constituent souvent une barrière psychologique qui nous freine dans notre quête vers la réussite et le bonheur. Toutefois, nous avons le pouvoir de travailler dessus pour les remplacer par des croyances dynamisantes. Comment les repérer et surtout, comment s’en libérer ?

Les croyances limitantes principales

« Vous ne pouvez pas vivre une vie positive avec un esprit négatif »

Dans notre esprit, nous avons tous un jour entendu cette voix négative affirmant que quelque chose est irréalisable, que nous en sommes incapables.

Cela porte le nom de croyance limitante ou « blocage mental ».

Même les personnes qui semblent inébranlables ont leurs moments de doutes existentiels. La différence majeure, c’est que ces personnes ont intégré que tout est possible à partir du moment où l’on croit sincèrement en ses capacités.

Trois catégories principales

Ces fausses croyances sont toxiques car elles brident notre potentiel. Elles peuvent être regroupées en trois catégories :

le désespoir : quoi que je fasse, ça ne changera rien ;
l’impuissance : j’en suis incapable ;
l’absence de valeur : je ne mérite pas.

« J’ai longtemps cru que je ne méritais pas mieux que l’existence dans laquelle je me trouvais. Que ça ne servait à rien de chercher un travail plus épanouissant vu la crise de l’emploi ou que me lancer en solo dans un projet était bien trop dangereux.

À chaque fois que mon entourage me trouvait des solutions, j’y trouvais des problèmes. Je regardais de loin les livres et blogs de développement personnel en me disant que de toute manière, c’était du vent, des mots sans profondeur qui ne m’aideraient pas à changer de vie. Pour moi, oser était inné chez les autres, pas chez moi, et il était trop tard pour apprendre. Je cherchais des excuses à mon inaction.

Le jour où j’ai réalisé que le développement personnel était un véritable outil de prise de conscience et de décision, mon discours puis mon comportement ont changé. J’ai enfin cru en moi et je me suis lancée, j’ai osé sortir de ma zone de confort.»

Tout ça, tout ce que je prenais pour des vérités n’étaient que des blocages, c’est ce qu’on appelle les croyances limitantes.

Les croyances limitantes sont des idées reçues

1- Je suis trop vieux pour apprendre quoi que ce soit.

Cette conviction sous-entend que l’apprentissage est réservé aux jeunes. Passé un certain âge, il ne serait plus possible d’acquérir de nouvelles connaissances. Or, de nombreuses études ont démontré la capacité du cerveau à apprendre jusqu’à la fin de sa vie.

La plupart du temps, cette phrase sert de prétexte pour rester dans l’inaction.

2- Pour mériter ce que je veux, je dois travailler dur

C’est sans doute l’une des croyances les plus populaires. Il n’y a rien de mal à vouloir travailler dur. Seulement, si vous excellez dans un domaine précis, au lieu de cumuler les heures de travail, pensez à augmenter votre valeur.

En effet, si vous voulez vous débarrasser de cette croyance limitante, vous devez arrêter de confondre l’effort avec la valeur.

3-Le changement représente un danger

Cette conviction est due à la peur de se confronter à quelque chose de nouveau. Si l’habitude est sécurisante, tout changement apporte un climat d’insécurité. Le meilleur conseil à donner est qu’il faut savoir s’adapter au changement.

Comment ? En sortant de votre zone de confort, en innovant, en vous ouvrant au monde, en osant dépasser vos limites qui ne sont que des barrières psychologiques.

4-Je suis trop timide

Cette croyance touche directement la confiance en soi et peut faire des ravages chez une personne ; beaucoup ont besoin d’aide, d’être rassurés ; de travailler sur eux-mêmes.

Combattre sa timidité et donc la croyance limitante de la « non confiance en soi » est un combat long à mener, mais très valorisant.

5-Je n’ai pas le droit à l’échec

Les gens ont peur de commettre des erreurs et de ne pas réussir à se relever. Ils ont peur de l’échec, ce qui est normal. Ce qui est anormal, c’est de penser que les obstacles sont des échecs alors qu’ils font partie du chemin vers la réussite. Leur seconde peur ? Le fameux « qu’en dira-t-on » ?

Pour ne pas avoir à subir un rejet ou une humiliation, ils préfèrent rester dans l’inaction.

Quel impact ont les croyances limitantes sur notre vie ?

Une absence de confiance en soi

Ces croyances limitantes nous empêchent de réaliser notre potentiel et d’atteindre nos objectifs et elles sont dévastatrices pour notre confiance en soi. Il est possible que vous piétiniez dans certains domaines de votre vie et que vos croyances vous bloquent, parfois même sans que vous vous en rendiez compte.

Il n’y a aucune formule magique permettant de balayer les croyances limitantes mais avec un peu de méthode vous pouvez reprendre le contrôle de votre vie et faire en sorte qu’elles ne vous polluent plus.

Mais alors, ne suffit-il pas simplement de penser que nous sommes formidables pour soudainement le devenir ? Malheureusement, ça n’est pas aussi simple – même s’il y a un fond de vérité dans cette façon de faire.

Avoir foi en soi n’est pas chose facile. Il faut sans cesse se battre contre ses dialogues intérieurs, faire taire la petite voix qui décourage au profit de celle qui dit: « tu peux, et tu vas le faire ».

Un frein à nos projets

C’est souvent dans le domaine professionnel que nos croyances limitantes sont les plus visibles. Elles représentent souvent le principal obstacle pour atteindre notre objectif professionnel, pour entreprendre dans différents domaines.

C’est la petite voix dans notre esprit qui nous dit qu’une tâche est trop difficile ou qu’on n’a pas les compétences pour la mener à bien. C’est une façon inconsciente de justifier l’inaction pour rester en terrain connu et éviter de se sentir vulnérable.

Pour atteindre notre plein potentiel et vivre une carrière enrichissante, ou s’investir dans un projet humanitaire ou associatif par exemple, il est donc primordial d’apprendre à neutraliser ses croyances limitantes.

Elles nous induisent en erreur

Nos croyances prennent racine en nous et sont assimilées par notre cerveau d’une façon semblable à nos souvenirs, provenant généralement de notre expérience personnelle.

Dans une situation où on fait face, par exemple à l’échec ou l’humiliation, notre cerveau peut intégrer de nouvelles croyances limitantes qui vont tenter d’empêcher que la situation ne se reproduise dans l’avenir. C’est pourquoi l’anxiété et la peur vont souvent se manifester par la suite à la simple pensée de faire quelque chose qui va à l’encontre de ce que l’on croit.

Finalement, il faut faire la part des choses et réaliser que ce que l’on croit ne reflète pas nécessairement la vérité. Il reste deux choix : céder à la mentalité de victime ou prendre les choses en main pour parvenir à nos fins.

Comment se débarrasser de ses croyances limitantes ?

Les repérer pour les influencer

Nos croyances ont autant le pouvoir de nous construire que de nous détruire. La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de les influencer positivement pour se bâtir une vie meilleure. L’exercice est difficile car il demande assez d’ouverture d’esprit pour se remettre en question.

Ralph Waldo Emerson disait « Les gens ne voient que ce qu’ils sont préparés à voir ». On peut comparer cette phrase au principe de la loi de l’attraction. Ce qu’on appelle de ses vœux tend à se matérialiser si on se met dans les bonnes dispositions mentales pour y parvenir.

Si vous ne les repérez pas, vous ne pourrez pas les éliminer. Inversez la tendance et faites en sorte de voir ces buts, que vous considériez à tort hors de votre portée, comme des rêves atteignables.

Les combattre

Ces croyances sont fondées sur la peur. Dans le fond, la peur représente notre état d’esprit. Et nous avons tous le pouvoir de dominer notre peur.

Seulement, se débarrasser d’une croyance limitante exige de l’engagement. Il ne suffit pas de se dire que vous êtes capable de tout faire pour que ces croyances limitantes disparaissent de votre cerveau du jour au lendemain. Vous devez faire face à cette petite voix qui vous murmure tu ne vas pas y arriver, au découragement, aux défaites à répétition, à vos expériences passées, etc.

Tout d’abord, la première chose à faire est de vous affranchir du regard des autres et prendre un peu plus confiance en vous.

Pour ce qui est de la peur de faire des erreurs, sachez que l’erreur est humaine. Ça a l’air bête énoncé comme ça et c’est pourtant essentiel à retenir. En effet, une erreur n’est pas un échec définitif, vous devez savoir en tirer une leçon et rebondir en partant sur de nouvelles bases, afin de la transformer en victoire.

Tomber suite à une erreur commise n’est pas un échec. Cependant, le véritable échec est de rester là où on est tombé.

Quels exercices faire pour combattre ses croyances limitantes ?

Exercice 1 pour combattre ses croyances limitantes : Les affirmations positives de la méthode Coué

Les affirmations positives sont une technique connue pour surmonter les croyances limitantes. C’est le principe de la méthode Coué : une phrase que vous vous répétez en boucle afin de l’incruster dans votre subconscient et l’intégrer comme une vérité absolue. L’idée est de vous « reprogrammer » pour enterrer la croyance négative, lui faire perdre toute crédibilité.

On dit qu’il faut environ 21 jours pour créer une nouvelle habitude. Et surtout, il faut y croire ! Si vous le faites sans conviction en espérant que les choses changent « comme par magie », vous ne ferez que perdre votre temps. Vous pouvez vous répéter des phrases positives de votre choix à haute voix, ou les enregistrer pour les écouter.

C’est une pratique de la pensée positive par l’autosuggestion. Pour utiliser cette méthode, il faut intercepter chaque pensée négative liée à nos croyances et se répéter l’affirmation inverse dans notre tête. Par exemple, si vous pensez : “Je n’arriverai pas à boucler ce dossier”, remplacez cette pensée par “Je suis tout à fait capable d’arriver au bout.”

Cette méthode à elle seule ne sera pas suffisante pour enrayer vos croyances limitantes, mais sera d’une aide précieuse pour les combattre, car elle permet de commencer à affronter sa croyance.

Exercice 2 pour combattre ses croyances limitantes : La visualisation créative

La visualisation créative est l’une des méthodes les plus efficaces pour programmer votre esprit. A la manière des techniques d’auto-hypnose, son pouvoir réside dans l’accès direct au subconscient. Le but est de ralentir vos ondes cérébrales grâce à des techniques de relaxation.

Les yeux fermés, essayez de vous visualiser en train d’atteindre votre but. Imaginez-vous le scénario positif, avec vous dedans. Décortiquez étape par étape tout ce qui serait nécessaire pour atteindre votre but et visualisez-vous en train de les réaliser. En pavant mentalement votre chemin, vous prendrez confiance et aurez davantage de facilité à croire qu’il est atteignable, ce qui permettra de supprimer graduellement vos croyances limitantes.

Reprenons l’exemple de la confiance en soi. Vous visualiserez un scénario où vous êtes confiant, ferez attention à la manière dont les gens vous regardent, imaginerez ce que cette confiance débloque dans votre vie. L’idée est de vous concentrer sur vos sentiments, vos émotions. Comment allez-vous penser, parler, agir habité de ces nouvelles qualités ?

Combinée avec les autres techniques évoquées, vous aboutirez rapidement des résultats qui vous changeront la vie.

Exercice 3 pour combattre ses croyances limitantes : Faire comme si

Cette autre technique pour fortifier son estime de soi est d’agir « comme si ». Elle est assez similaire aux affirmations positives, mais au lieu d’utiliser vos pensées et vos mots vous utilisez vos actions. Ça consiste à remplacer vos attitudes négatives par leurs équivalences positives. Les anglo-saxons ont une super expression pour ça : « fake it until you make it » (« imite-le jusqu’à ce que ça devienne naturel »).

Imaginons que vous manquiez de confiance en vous. Vous devrez alors agir comme une personne débordant de confiance. Marchez avec assurance, la tête haute et les épaules en arrière. Imitez les personnes qui selon vous sont des modèles. Entraînez-vous chez-vous et là encore, soyez régulier afin de vous imprégner suffisamment de ces nouvelles attitudes.

En agissant avec le comportement d’une personne à qui l’étiquette de nos croyances négatives ne colle pas, on envoie le signal à notre cerveau que ses croyances sont fausses, ce qui facilite la transition vers de nouvelles croyances plus optimistes.

Progressivement, votre esprit oubliera vos anciens travers car votre nouvelle position corporelle lui enverra un puissant message de confiance.

Exercice 5 pour combattre ses croyances limitantes : Ecrire pour définir vos croyances limitantes

Les croyances limitantes proviennent de la peur, elles forment un mécanisme de protection. Nous croyons à tort qu’elles nous protègent de la déception, des critiques, des blessures ou des échecs. Vouloir laisser aller les croyances limitantes et en même temps s’accrocher à elles peut causer un conflit interne et une frustration, il est donc utile de comprendre et d’en établir la raison.

Faites la liste de toutes les croyances que vous pensez avoir. Notez tout ce qui vous vient, puis classez vos croyances en deux colonnes : Croyances aidantes / Croyances Limitantes. Ensuite, posez-vous les questions suivantes :

  • Quel est le but de cette croyance ?
  • En quoi m’a-t-elle déjà freiné auparavant ?
  • Qu’est-ce qui se passerait si je n’avais plus cette croyance ?
  • Qu’est-ce que cela va me coûter si je continue à l’entretenir ?
  • Si j’arrive à l’éliminer, qu’est-ce qu’il y aura comme changement dans ma vie ?

Se débarrasser de croyances anciennes qui nous accompagnent depuis l’enfance n’est pas facile, et peut prendre beaucoup de temps. Vous pouvez, cependant, devenir plus conscient de leur pouvoir, apprendre à les gérer et à utiliser des stratégies pour les empêcher de vous garder en otage.

Exercice 6 pour combattre ses croyances limitantes : Retracer l’histoire de votre croyance limitante

Une fois que vous avez défini votre croyance limitante, il faut établir sa source, son origine, repérer le facteur déclencheur et vérifier sa viabilité. Répondez aux questions suivantes.

  • Quel est le déclencheur qui fait apparaître votre croyance limitante ?
  • Est-ce une pensée, une personne, une action, un lieu ou autre chose qui active votre croyance ?
  • Quand cela se produit-il généralement? Existe-t-il un modèle ou un cycle dans lequel vous vous retrouvez ?
  • Quel âge a votre croyance ?
  • Qu’est-ce qui vous prouve que ce que vous croyez est vrai ?
  • Quelle est la preuve que ce n’est pas vrai ?

Une fois que vous trouvez une preuve qui a ébranlé vos anciennes croyances, créez de nouvelles croyances positives et aidantes à la place de vos anciennes inutiles. Choisissez la bonne formulation pour vous. Répétez-la aussi souvent que vous le pouvez.

La nature a horreur du vide et c’est une étape cruciale de remplacer cette croyance par une autre.

Ainsi, en tant qu’être humain, nous avons tous des croyances limitantes, en contradiction avec nos aspirations. Elles sont un réel obstacle à notre accomplissement personnel et professionnel. A nous de les identifier et de les empêcher de nous nuire plus longtemps en les remplaçant par des pensées qui nous feront avancer.

Pour les éliminer, il faut apprendre à les neutraliser et les combattre.

Les différents exercices proposés dans cet article peuvent sembler abstraits ou contraignants, mais ils sont essentiels à votre réussite. Vos croyances limitantes sont ancrées en vous depuis des années, parfois depuis votre enfance, aussi est-il normal d’avoir besoin de temps pour les combattre et vous en débarrasser.

Mais les méthodes de développement personnel proposées ne sont pas vaines ; au contraire. A force de lire, d’écrire, d’y réfléchir, de méditer peut-être, ou tout simplement d’en prendre pleinement conscience, vous allez changer doucement mais sûrement votre façon de penser, puis votre mode de fonctionnement, et enfin votre vie.

Vous n’aurez plus peur, plus de blocage infondé, de croyance erronée. Vous pourrez enfin ouvrir la voie de votre accomplissement personnel.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.