Parler d'Amour
Comment trouver l’Amour sur Tinder

Comment trouver l’Amour sur Tinder

Auteur

« J’ai trouvé l’amour sur Tinder »

Louise (son prénom a été changé), 23 ans, a rencontré son petit ami sur Tinder. Elle nous raconte son passage éclair sur cette application de rencontre, et donne quelques conseils avisés pour ceux qui hésiteraient encore à se lancer. Avez-vous le profil de l’utilisateur de Tinder, vos attentes sont-elles en accord avec son fonctionnement, et finalement, est-ce seulement fait pour une rencontre d’un soir ; Louise nous propose son avis personnel et nuancé sur la question.

Bonjour Louise, alors pour commencer, depuis combien de temps utilises-tu Tinder ?

Pour être tout à fait exacte, j’ai utilisé Tinder un court temps. C’était en mai 2015, entre deux révisions de partiels, j’avais envie de me détendre un peu et je n’avais personne dans ma vie à ce moment-là. Donc je me suis dit : « j’ai entendu parler de cette application à droite à gauche et on dit beaucoup de choses différentes à son propos, voyons voir ce que ça donne ».

Avant ce moment-là, quelles étaient tes connaissances de l’application ?

Aucune. Je l’avais téléchargée, je savais à peu près comment ça marchait parce que c’était devenu un élément social assez répandu et sujet aux plaisanteries, notamment sur internet avec les vidéos de Golden Moustache et compagnie, donc je connaissais déjà le fonctionnement de switcher à droite, switcher à gauche selon si la personne te plaît ou pas. Je savais aussi ce que beaucoup de gens oublient rapidement, surtout les filles malheureusement, que Tinder est essentiellement une application qui permet non pas de trouver l’amour, mais de trouver de la consommation de chair fraîche rapidement, immédiate et à proximité.

Alors pour toi, comment peut-on optimiser son expérience Tinder ?

Je vais dire des choses très classiques, et étant donné que je suis une femme je vais parler d’un point de vue de femme, mais ça peut compter aussi pour les hommes. Dans un premier temps le profil se travaille, c’est à dire que comme l’application est connectée à Facebook, les photos de profil sont importées directement, donc s’il y a bien un conseil que je pourrais donner, ce serait de faire attention à votre photo de profil. Par exemple toutes les photos avec des animaux, sur Tinder ça défile, des serpents, des kangourous, des dauphins, le léopard que vous avez caressé en Thaïlande tout anesthésié, le chat… Bon. Généralement mes amis Tinder masculins me disent : « Mais qu’est-ce qu’elles ont l’air con avec leurs animaux. » donc l’animal sur la photo je déconseille. Aussi, il vaut mieux virer toutes les photos où vous êtes avec vos copines, parce que les hommes, et je m’exprime ici dans le cas d’une relation hétérosexuelle, vont être agacés. Ils vont se demander qui est la bonne sur la photo, et souvent ils finiront par vous considérer comme étant la plus moche. Laissez aussi tomber les photos de loin, mettez au moins une photo où on voit votre visage en entier, sans lunettes de soleil, et si possible, mettez votre photo la plus attractive en tout premier. Je trouve sympa, après avoir regardé beaucoup de profils de femmes via le Tinder de mes amis hommes, d’ajouter une petite phrase rigolote montrant que vous avez de l’humour, une citation de films, ou même un Carpe Diem peu importe, chacun sa propre originalité. Mais sachant que vous ne serez qu’une parmi des centaines de switchées de façon rapide et sans grande attention, je trouve que ça aide un peu à sortir de la masse, c’est accrocheur et ça permet de passer le message que vous avez de l’humour, de l’intelligence, en plus de votre mignon minois.

Et après quand a lieu le match, c’est aussi bien de mettre ça en avant dans la conversation.

Voilà. Bon je sais que ce n’est pas forcément simple, nous ne sommes pas toutes pleines d’humour ou des Baudelaire dans l’âme, mais il est vrai qu’envoyer autre chose que « salut, ça va ? » ça fait sortir du lot. Je sais que j’avais l’habitude d’envoyer des phrases un peu surprenantes. Par exemple, lorsque l’on match avec quelqu’un, Tinder inscrit cette phrase dans la fenêtre de conversation : « Dites quelque chose de spirituel ! » alors j’envoyais: « Tinder me demande de dire quelque chose de spirituel, bonjour la pression pour commencer ! », ou alors faire une remarque amusante ou un peu déplacée sur une de ses photos, par exemple s’il louche sur l’une d’entre elles, dire : « J’ai toujours aimé les hommes avec un strabisme ! » quelque chose qui vous différencie des autres et qui fait que vous allez l’intéresser, l’intriguer, et qu’il n’aura pas à répondre pour la 203ème fois : « Salut, moi c’est David, je suis infirmier… »etc.

Alors ce qui est intéressant c’est que toi maintenant tu sors avec quelqu’un que tu as rencontré sur Tinder, mais avant lui tu as d’abord rencontré d’autres gens sur cette application. Qu’est-ce que tu recherchais au début ?

Comme je le disais dans un premier temps, j’étais dans une phase un peu creuse de ma vie où je n’avais pas de copain. J’avais envie de m’amuser, et je suis allée sur Tinder tout en sachant bien que ce n’était pas l’homme de ma vie que je cherchais. J’ai donc eu quelques matchs, mais je suis assez sélective, donc j’ai très vite éliminé les hommes qui n’avaient pas de répartie ou alors qui avaient une conversation très pauvre, parce que je me disais tout simplement que s’ils n’arrivaient pas à faire preuve d’humour ou à être à l’aise derrière un écran, ça donnerait quelque chose d’assez inconfortable en vrai. Donc au final j’ai conservé deux-trois personnes, sur peut-être une vingtaine de matchs, et je les ai rencontrées. J’ai ensuite entretenu une relation superficielle avec ces personnes. Finalement la relation avec l’un d’entre eux a évolué, et au bout de un mois, deux mois, nous nous sommes dit pourquoi pas. On se plaisait, on était en accord dès le début l’un avec l’autre, mais maintenant que les sentiments étaient en train de s’installer, j’avais découvert une personne avec qui je ne ressentais pas de pression d’engagement, mais qui me plaisait, et il est donc devenu mon petit ami.

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Est-ce que tu considères que Tinder a joué un grand rôle dans la construction de votre relation, ou que l’application a seulement été l’entremetteur qui vous a permis de vous rencontrer la première fois ?

Ah non, pour moi ça a été tout simplement l’entremetteur, sachant que la fenêtre de conversation Tinder n’est pas très pratique, pas très agréable, on a vite bifurqué vers un autre système de communication. Mais ce qui est assez amusant c’est qu’il habite à Paris, plutôt près de là où je vis, et que je ne l’aurais probablement jamais rencontré sans l’application qui nous a mis en relation. J’ai même connu un autre homme que j’ai vu pendant un temps et qui habitait dans la même ville que moi depuis des années, à même pas 10mn à pied de chez moi et que je n’avais absolument jamais croisé de ma vie, et que depuis que la relation est terminé, je n’ai toujours pas recroisé. Donc oui effectivement je peux considérer cette application comme un entremetteur de proximité efficace.

Est-ce que tu conseillerais Tinder à des gens qui recherche d’emblée une relation sérieuse ?

Je pense, et je le dis très honnêtement parce que j’ai également des amies qui sont sur Tinder et qui me disent : « Je ne comprends pas comment tu as fait » qu’il y a un problème dans leur façon de concevoir l’application. Dès le début je réalise qu’elles posent directement des barrières, c’est à dire que leur entrée en matière va trop souvent être une mise en garde, que de toute façon ce qu’elles recherchent c’est une relation sérieuse et rien d’autre, que les coups d’un soir elles n’en veulent plus, qu’elles en ont marre d’être manipulées, etc. En partant d’une plateforme qui est quand même reconnue universellement comme étant un immense terrain de chasse, elles imposent déjà une limite. Je me mets à la place des hommes inscrits sur Tinder pour s’amuser et qui ne veulent rien de sérieux recevant ce genre de messages, venant d’une femme qu’ils n’ont jamais vue et à qui ils n’ont jamais parlé : « Ok je veux bien te voir, mais ne te fous pas de ma gueule je te préviens. » il y a déjà une pression énorme d’instaurée, et fatalement ça ne fonctionne pas.

Ton partenaire était-il dans la même optique que toi lorsque vous vous êtes rencontrés, c’est à dire de ne pas avoir de critères particuliers, juste de voir où ça vous mènerait ?

Tout à fait. Il sortait à l’époque d’une longue relation et venait de rentrer en France après avoir vécu plusieurs mois à l’étranger, et disons que son réseau social féminin avait un peu diminué et tout comme moi, il était dans cette optique de pourquoi pas rencontrer quelqu’un de nouveau. Je pense que Tinder sert vraiment dans le cas où vous vous dites « pourquoi pas essayer, ça a marché pour d’autres, pourquoi pas moi ? »

En prenant du recul maintenant que tu es heureuse en couple, te serais-tu imaginé que ça aurait pu mener à ça ?

Pas du tout. La question que je me pose surtout est « qu’est-ce qui se serait passé si, ce dimanche soir d’ennui entre deux révisions de partiels, je m’étais dit plutôt que d’aller sur Tinder, tiens je vais aller jouer à la Xbox tranquillement » peut-être que la vie aurait poursuivi un cours différent, peut-être que j’aurais quand même rencontré mon ami par le plus grand des hasards, je ne sais pas.

Pour conclure, quelles sont les personnes à qui tu conseillerais l’application ?

Les curieux. J’ai envie de dire que Tinder a été une expérience parmi tant d’autres, j’avais testé auparavant d’autres sites de rencontre, et pour moi ce qui était intéressant c’était vraiment le côté immédiat. Je pourrais classer les utilisatrices en différentes catégories : celles qui n’ont pas froid aux yeux, celles qui savent ce qu’elles veulent et ce qu’elles ne veulent pas, celles qui ont envie de s’amuser… C’est important qu’il y ait un côté immédiat, si vous ne savez pas quoi faire ce soir et que vous avez envie de passer la nuit avec quelqu’un, Tinder est clairement l’application idéale. Bien sûr il n’est pas non plus question de se fermer, et on peut tout à fait faire une rencontre plus durable en partant avec des critères plus élargis, et je ne suis pas le seul cas dans mon entourage. Parce que parmi toute cette masse de beaux gosses torses nus, ou de belles gosses bien foutues sur des plages qui veulent juste une relation physique, il y a aussi des gens comme vous avec peut-être votre humour, un petit grain de folie, et qui croient sans trop y croire qu’avec un peu de chance ils trouveront peut-être quelqu’un avec qui vivre une relation superficielle très agréable, ou encore avec qui faire un bout de chemin dans la vie, et ce sera tant mieux pour vous également.

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.