Parler d'Amour

Comment savoir si on est amoureux de quelqu’un ? Voici tous les symptômes amoureux

Comment savoir si on est amoureux de quelqu’un ? Voici tous les symptômes amoureux

Envoyez de l'amour à vos proches !

Votre preuve d'amour demain matin dans la boîte aux lettres de ceux que vous aimez...

Auteur

Comment tomber amoureux ? Il y a mille et une façons de tomber amoureuse… Et comment savoir si on est amoureux de quelqu’un ? Voici tous les symptômes amoureux sous forme d’un merveilleux dialogue !

Comment savoir si on est amoureux de quelqu’un ? Voici tous les symptômes amoureux

” – Dis-moi, c’est comment déjà de sentir son cœur battre pour un autre, de vibrer, de tomber amoureuse, d’aimer ? Est-ce que je dois forcément me perdre en route, frissonner à chaque instant, vivre un truc passionné ? Est-ce que je ne peux pas juste prendre mon temps, voir si je suis bien, aimer sans tomber éperdument amoureuse d’abord ? Dis-moi, aide-moi, est-ce que je suis encore capable d’aimer ? Dis-moi que c’est normal, et qu’il n’y a pas une, mais mille et une façons de tomber amoureuse et d’aimer quelqu’un…

– Je veux bien croire que ça fait longtemps, mais tu t’en souviens, quand même ?

Me souvenir de quoi ?

– Bah, des symptômes ! Tu sais, de ces trucs bizarres qu’on ressent, qu’on ne contrôle pas, de notre corps qui fait de drôles de trucs !

– Vas-y, rafraîchis-moi la mémoire…

Tu as déjà eu les papillons dans le ventre ? Les yeux qui pétillent ? La bouche pâteuse comme si tu manquais de salive, que tu n’avais pas bu depuis des jours ? La gorge nouée ? Pas d’appétit ? Un sourire niais aux lèvres en permanence ?

– Oui, mais il y a très longtemps…

– Et cette sensation de manque incontrôlable ? L’envie de l’appeler chaque heure ? D’envoyer un message à chaque minute ? De le voir à chaque instant ? Ce besoin d’être près de lui, contre lui, avec lui. Cette envie de lui parler encore et encore, d’avoir une conversation interminable qui durerait des heures et reprendrait après les quelques heures de sommeil indispensables.

– Oui, mais ça ne dure pas…

– Et cette curiosité de le découvrir et d’avoir une place dans sa vie. Cette sensation que tu n’avais jamais vécu cela, que ça ne s’arrêtera jamais, que ta vie a changé depuis qu’il y est entré. Toutes ces sensations et émotions mises bout à bout qui créent une évidence.

– Oui mais tout ce que tu me décris là, que tu décris si bien, on dirait que  tu es en plein dedans d’ailleurs. Mais tout cela, c’est ce qui s’appelle le désir non ?

– Oui mais pas seulement, au début mais ensuite c’est l’amour tout simplement !

– C’est ça être amoureuse ? Obligatoirement ? À chaque fois ? Le corps qui nous trahit, l’impatience, le vague à l’âme ? La passion forcément ? Le besoin, l’envie, le manque ? C’est forcément absolu, total ? Forcément créateur de dépendance ? Est-ce que ça apporte du bien-être, de la sérénité ?

– Oui je crois, enfin moi je le vois comme cela, je le ressens ainsi, ça doit être passionné, intense, fulgurant, me renverser…

– Est-ce que j’ai déjà été amoureuse alors ? Parce que pour moi tout ça c’est le désir oui. Ce besoin irrépressible de voir l’autre, le toucher, l’embrasser, le caresser. Le posséder ? Encore et encore… Jusqu’à… Ce que le désir s’estompe ? Ou l’amour ? Ce que tu me décris, tu le ressens combien de temps ? Un jour, une semaine, un mois, six ? Un an, trois, sept ? Les fameuses étapes du couple… Dix ? Éternellement ? Tomber amoureuse peut-être mais aimer sur la durée, c’est différent.

– Je ne sais pas, je sais juste que si je ne ressens pas ces frissons je ne me lance pas, mais de là à me dire que je vais forcément tomber amoureuse… Toi tu as besoin de pouvoir te projeter tout de suite ? Mais personne ne le peut, personne ne sait à l’avance où cela nous conduira…

– Alors peut-on aimer sans être tombé éperdument amoureuse tout simplement ? Peut-être que je peux l’aimer sans être follement amoureuse au début ? Mais que ça durera bien plus longtemps que ceux que j’ai cru aimer et pour qui cela n’a été qu’un feu de paille ? Un coup de foudre, un coup de cœur, une osmose des corps puis plus rien ?

– Tu penses avoir déjà été amoureuse, avoir déjà aimé quand même ?

– Si j’ai déjà été amoureuse ? Oui, mais pas souvent, pas longtemps. Si j’ai déjà aimé ? Je le croyais mais j’en doute aujourd’hui… Mes sentiments me semblent fades maintenant, éphémères… J’ai désaimé à chaque fois. Quelques mois, quelques années… Amoureuse oui, quelques fois, pas beaucoup. Deux ou trois. Peut-être quatre. Mais pas longtemps. À chaque fois, au début, éperdument. La passion, le désir, le manque. Trop. Je suis trop. Mais ça ne dure pas. Je me lasse ? Ou je lasse ? Je ne sais pas… Mais ça n’a pas duré plus que quelques saisons et l’amour s’en est allé…

– D’accord mais tu as aimé c’est le plus important. Personne ne peut savoir à l’avance ce qui va se passer. Le tout c’est de vivre le truc tu vois, de le sentir, d’être sincère. D’oser se lancer. Personne n’a de certitudes tu sais. Tant que toi tu y as cru.

– Si j’y ai cru ? Oui deux fois. Une fois vraiment j’ai vécu une belle histoire. Six ans. L’autre fois je l’ai rêvée. Mais elle ne s’est jamais matérialisée. C’est resté dans mon cœur, bloqué, sans pouvoir éclore. J’espère que ce n’est pas cela qui m’empêche d’aimer aujourd’hui. Je ne sais plus si j’ai été amoureuse vraiment, si je sais aimer réellement et surtout si l’amour peut durer longtemps… Comment tu l’as su toi ? Comment tu le sais ? Est-ce qu’on se lève amoureuse un jour et puis de moins en moins ? Ou subitement un jour on ne l’aime plus ? Ou est-ce qu’on a une évidence et que ça dure toujours ?

– Non, il n’y a pas de règle tu sais. Certains aiment vite, d’autres mettent plus de temps. La passion forcément ? Pour moi oui mais pas nécessairement pour tout le monde. Chacun a sa conception de l’amour. Et puis tu ne crois pas que tu te poses toutes ces questions à cause de ton passé, de tes échecs. Que tu as peur de souffrir ?

– Si j’ai peur ? Oui. Mais pas de ce que tu crois. Je n’ai pas peur de tomber amoureuse ou d’aimer. Non au contraire. Ce qui me fait peur ? C’est de ne plus jamais sentir mon cœur vibrer. Et tout ça. Les papillons, les étincelles, le sourire niais. Oui tout ça… Peut-être que c’est normal à mon âge. Alors je veux bien ne plus ressentir ça puisque ça ne dure pas.

Mais ne plus aimer ? C’est impossible. Une vie sans amour ? Sans aimer et être aimée ? Ce serait une punition, un vide sans nom…

– Alors je crois que tu as ta réponse. Arrête de réfléchir.

Sens, ressens, vibre un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, peu importe ! Fais à ta façon. Il y a mille et une façons d’aimer et de tomber amoureux, trouve la tienne, celle qui te correspond aujourd’hui et fonce. Tout simplement. Tu as raison, une vie sans amour, c’est d’une tristesse absolue. Il vaut mieux souffrir d’aimer que de ne jamais avoir connu l’amour…”

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.