Parler d'Amour

Autobiographie d’un amour : Un roman qui aidera votre couple !

Autobiographie d’un amour : Un roman qui aidera votre couple !

Auteur

C’est un roman un peu particulier dont je vais vous parler aujourd’hui : Autobiographie d’un amour d’Alexandra Jardin. Pourquoi un peu particulier ? Parce que j’ai adoré pourtant, il y a quelques petites choses que je n’ai pas aimées. Je n’arrive pas à me décider. Une chose est certaine c’est qu’il s’agit d’un roman qui aidera votre couple !

Autobiographie d’un amour d’Alexandre Jardin : Résumé

A trente-deux ans, Alexandre Rivière découvre que Jeanne, sa femme, se sent seule dans leur mariage, incomprise, saturée de rancœurs. Bouleversé de l’avoir si mal aimée, Rivière retombe amoureux de celle qu’il pensait connaître. Mais il est trop tard ; Jeanne a trop souffert de l’aimer et ne croit plus en ses baisers. Alexandre quitte sa famille, les Nouvelles-Hébrides, son métier d’instituteur, et s’évapore brusquement.

Deux ans plus tard, Octave Rivière – son frère jumeau – débarque dans l’archipel. Il est très exactement l’homme que n’était pas Alexandre. En lui reparaît le mari de Jeanne, remanié, rectifié de tout ce qui la décourageait.

– Je désire ne jamais vous plaire, vous dégoûter de m’aimer ! lui lance-t-il dès leur première rencontre. Par un habile marivaudage, Octave soignera toutes les laideurs qu’Alexandre lui avait laissées dans le cœur. Il soulagera Jeanne de ses culpabilités, de ses peurs tenaces, la libérera du piège des ressentiments et lui enseignera l’art de satisfaire ses propres attentes. Loin de se contenter de l’aimer, Octave Rivière lui permettra de s’aimer.
– Mais qui est ce Rivière venu la délivrer d’elle-même ?
– Manipulateur au service de l’amour, Octave est la création la plus déroutante de l’auteur du Zubial, du Zèbre, du Petit Sauvage, de L’île des Gauchers…

(prix Femina, 1988), du Petit Sauvage et de L’île des Gauchers.

Autobiographie d’un amour d’Alexandre Jardin : Mon avis

J’avais beaucoup entendu parler de cet auteur et c’est par ce roman-là que j’ai commencé. Je vais en lire d’autres avant de me faire un avis tranché.

J’ai bien aimé l’histoire, assez étrange pourtant, mais je n’ai pas aimé le style de l’auteur. Je ne sais pas si c’est ce roman en particulier ou sa plume mais j’ai parfois trouvé des lourdeurs. En revanche, le fond, d’un point de vue didactique, est excellent !

Entre essai, développement personnel et roman fictif, ce livre est incroyable pour le développement du couple. Je vous ai d’ailleurs mis sur le site un passage que j’ai trouvé excellent sur « comment détruire son couple« .

Construit à partir des techniques relationnelles d’Erickson, en communication indirecte Alexandre Jardin nous propose un roman qui peut sembler un peu alambiqué parfois mais dont les principes devraient être suivis par tous les couples.

On s’identifie je pense assez facilement aux personnages.

Ce que j’ai moins aimé (attention spoiler)

J’ai trouvé les ficelles un peu trop grosses : cet homme qui part deux ans pour re-rencontrer sa femme (les enfants n’ont pas l’air traumatisés, je pense qu’ils l’auraient été !). D’autant plus qu’il ne dit pas qui il est tout de suite donc de la même manière, aucun père n’aurait pas ça à ses enfants. Aussi, le fantasme de Judith qui est finalement sa femme… Oh, il est medium, ou si connecté à sa moitié…

Ensuite, le caractère ultra manipulateur de ce Rivière même si c’est pour rendre sa femme heureuse, qui pourrait être amoureuse d’un homme qui parle ainsi, en s’écoutant lui-même ?

Ce n’est que mon humble avis mais hâte de lire d’autres romans d’Alexandre Jardin pour me faire une meilleure idée de son oeuvre.

Autobiographie d’un amour d’Alexandre Jardin : Quelques citations

Jeanne lui restait impénétrable, heurtée une fois de plus de ne pas avoir été devinée. (p.30).

Jeanne se persuadait depuis des lustres, en secret, que le confort qu’il lui offrait diminuait son aptitude à façonner sa propre vie, que l’opium de cet argent bridait ses élans et ses désirs.  (P.46)

Je crois qu’une femme ne devrait jamais se sentir seule avec un homme… Vous ne pensez pas ? (P.81)

Si mon amour ne te rend pas joyeuse d’être toi, alors je n’en suis pas digne. Si mon amour te fait douter de ta valeur et de ton éclat, alors j’ai honte d’être ton amant. Si mon amour te donne le sentiment d’être plus seule avec moi que sans moi, alors respirer n’a plus de sens.

Où vous le procurer ?

Vous pouvez vous le procurer ici, sur Amazon.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.