Parler d'Amour

Attention Whore: la fille qui en fait trop

Attention Whore: la fille qui en fait trop

Auteur

L’Attention Whore

Ce phénomène n’est pas rare, l’Attention Whore est partout, cette fille qui a toujours besoin de se dévaloriser afin d’attirer l’attention sur elle. Elle a un passé familial complexe, a voulu se suicider plusieurs fois, est malheureuse, et en parle, comme ça, comme pour te dire « hier, j’ai mangé une pomme ». Elle se délecte lorsqu’elle évoque ses ex, sujet de prédilection pour cette femme qui veut à tout prix prouver que les hommes sont tous à ses pieds. Elle est à 3686 amis sur Facebook dont 90% de mecs parmi lesquels 70% ont été rencontrés en boîte de nuit, lors de soirées de débauche. Elle allume, elle éteint, elle te drague sans aucun scrupule pour ensuite te dire « bye bye » et disparaître à jamais.

L’Attention Whore cherche coûte que coûte à ce qu’on la regarde, à ce qu’on ne voit qu’elle, quitte à être ridicule, peu importe tant que les yeux sont rivés sur elle. « Regarde j’arrive à mettre mon gros orteil dans ma bouche hihihihi ». Elle aime créer des embrouilles inutiles, provoquer, faire éprouver à son égard de la joie, de la haine, des rires… du moment qu’elle déclenche des réactions, elle a gagné.

L’Attention Whore aime :

  • Raconter sa vie sur facebook: Elle sait que son état émotionnel est LA tendance du moment, LE statut que ses amis FB attendent avec impatience. « Tu crois avoir des amis et tu te rends compte que ce n’est que de l’hypocrisie… » ; « Déçue du comportement de certains » « Pleurer toute une journée n’est pas une vie » « Choupix a la diarrhée, trop triste » (Ainsi, une ribambelle de jeunes mâles affamés va tenter de la rassurer : « que se passe-t-il ma belle ? Si tu as besoin de parler, je suis là… Blablablabla). Commentaires ou messages perso auxquels elle ne prendra jamais le temps de répondre, à moins que ce ne soit pour déballer tous ses petits problèmes. A quoi correspondent ces postes FB ? Quel est le message existentiel que Cindy essaye de nous transmette ? Que nous veut-elle bord** ? Peu importe le sujet qu’elle aborde, elle attend une réponse, des réponses, et une trentaine de like pour montrer qu’elle est « in ».
  • Etre une victime : Elle vient de rencontrer Julien, qui l’intéresse beaucoup – ou du moins, c’est ce qu’elle croit- et, pour se rendre séduisante, elle déballe tous les sujets douloureux. « Tu vois, ma mère a eu un cancer quand j’étais gamine, j’ai dû grandir d’un coup quoi… » ; « J’ai essayé de me couper les veines avec un carton mais c’était trop épais ça n’a pas marché, j’étais dégoûtée » … Bref, elle vous raconte ses tentatives de suicides, et les moments assez déchirants de son passé en étant convaincue de passer pour quelqu’un d’incroyablement sensible, une petite femme frêle qu’il faut à tout prix protéger. « Regardez-moi ! Je vais mal ». Elle parle comme si elle rédigeait des articles de témoignages poignants (qui passeront prochainement dans Capital » : la mort de son hamster, le divorce de ses parents, son opération de l’appendicite, sa relation violente avec un alcoolique…
  • Raconter : Ah que serait l’Attention Whore sans sa rhétorique et son art inné pour raconter des histoires ? Elle manie avec une grande dextérité l’effet d’annonce, les silences et les rebondissements. Elle adore donner beaucoup, beaucoup (trop) d’informations sur sa personne, comme si l’anecdote qu’elle est entrain de conter était tout droit sortie du dernier film de Polanski. « Donc j’étais chez moi tu vois, j’avais un bouton sur le nez donc j’ai essayé de la camoufler, comme je n’y arrivais pas, ça me rendait folle. J’ai fini par le cacher, je devais vraiment aller à ce rendez-vous avec Marc. Après j’ai pris le bus 56 et là, il s’est passé quelque chose. (Blanc, afin que l’autre tende l’oreille genre « mais continuuuee que s’est-il passsééé ????? »). Ben, j’ai croisé le regard de ce type. Mais pas comme les autres mecs qui me regardent habituellement, là il s’est vraiment produit une étincelle, quelque chose d’improbable, un moment unique. Le monde s’est arrêté de tourner, il n’y avait plus que lui et moi. Puis il a bien fallu descendre du bus, mais je t’avoue que ça m’a beaucoup troublée. Mais il est descendu lui aussi et il pleuvait et et et.. on s’est embrassés et… ». Oui l’Attention Whore, aime en rajouter des couches et des couches. Elle vit dans un rêve, pense être aimée de tous et toutes, et est persuadée que les seules personnes qui ne l’apprécient pas sont des vilaines jalouses.
  • Ne pas écouter les autres : Il est important pour l’AW de monopoliser la parole et ce, pour ne parler que d’elle. Et, lorsqu’un petit saligaud ose parler de lui pour telle ou telle raison, elle devient folle et tente de le montrer par une attitude souvent absurde : elle va toucher à tout, trifouiller une feuille, prendre son portable pour montrer que, bah heureusement, elle a d’autres amis QUI EUX, S’INTERESSENT VRAIMENT A ELLE !
  • S’incruster sur les photos : en soirée, il faut évidemment qu’elle soit sur toutes les photos (pour compléter ses 5698 photos). Au moindre appareil photo, elle saute tel un tigre sur sa proie, lève son majeur (pour montrer sa cool-attitude), tire la langue pour faire apparaître son piercing ou avance ses lèvres genre « regardez-moi, j’suis bonne ». Les autres n’en peuvent plus, d’ailleurs, qui est le con qui l’a invitée ce soir ?
  • Créer des drames  à partir de rien : « Non mais sérieux Gwendo tu crois que j’ai pas entendu que t’as dit que j’avais grossi ? Conas*** ? Moi qui croyais que tu étais ma pote ». « Sttoooppp plus personne ne bouge, je ne trouve plus mon verre. Non mais sérieux les gens, vous avez que ça à faire de voler les verres ? Ah non il est là hihi pardon hihi ».
  • Flirter mais ne pas s’engager :  Elle fait croire à tout le monde que son rêve, à elle (très original) c’est de rencontrer le prince charmant, mais qu’elle ne trouve personne. La véritable explication, est qu’elle aime trop plaire, séduire, flirter, pour se poser avec quelqu’un. Elle dragouille en permanence (avec les hommes mais aussi avec les femmes, même les animaux doivent l’apprécier !!). Elle s’adapte très bien, parlant de Balzac à Pierre qui est en prépa littéraire, en riant à la blague pourrie de Jean-Christophe, le geek, en décrivant sa dernière tenue de soirée à Johanna…

Evidemment, l’Attention Whore peut aussi être un homme. Ce dernier choisira plutôt la politique ou il se créera plusieurs profils sur internet afin de balancer dur sur tout le travail des autres, assouvissant ainsi sa soif d’attention. (PS : Les chats et les chiens sont de terribles AW également, pensez au vôtre qui vous réclame des caresses et des croquettes sans cesse :p )

Ailleurs sur le web (Sponsorisé par Adnow)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.