Parler d'Amour

Amitié amoureuse : Quand ce n’est pas réciproque

Amitié amoureuse : Quand ce n’est pas réciproque

Envoyez de l'amour à vos proches !

Votre preuve d'amour demain matin dans la boîte aux lettres de ceux que vous aimez...

Auteur

Amitié amoureuse : Quand ce n’est pas réciproque

Par Audrey

C’est déjà terminé, le moment tant attendu est arrivé et les heures ont filé comme l’éclair, la curiosité si fortement ressentie depuis des semaines à ton égard s’est confrontée à la réalité, à la tienne surtout. A la nôtre, malgré moi.

Que dire de cette rencontre si déroutante ?

A chaud…

Ce soir, j’ai mal. Le mot est peut-être fort mais sur l’instant je n’en trouve pas d’autre. J’ai mal oui, d’y avoir cru, d’avoir vu une réciprocité là où il n’y avait de ton côté que de l’amitié.

Mal de me sentir si idiote, si blessée, si triste aussi, alors qu’aucune promesse n’avait été échangée, sauf celle de la sincérité. Sincère, tu l’as été, je n’ai rien à te reprocher. Mais alors  que nous étions connectés depuis des semaines sur tant de choses, qui nous ont amené à cette complicité, je me rends compte que nous ne sommes au final pas en phase sur l’essentiel. Il y avait un décalage quelque part sur notre façon de fonctionner, sur nos attentes.

Je ne comprends pas ce qui s’est passé. Ou plutôt ce qui n’a pas eu lieu. Tu as parlé de complicité, de feeling, d’attirance même, évoqué un certain désir, mais tout cela ne te suffit pas. Quel est ce truc qui te manque. Cette évidence ?

Je ne veux pas douter de la sincérité de tes mots, de tes aveux mais pardonne-moi car je ne comprends pas tout et ce soir oui j’ai mal. Mal d’avoir été si entière, tellement en confiance, si réceptive. D’avoir été « trop » encore une fois ? Je ne sais plus quoi penser de tout cela. De cette foutue ambiguïté. De cette frontière si mince entre attirance et désir, émotions et sentiments, amitié et attachement.

Je suis totalement perdue face à l’ampleur que cela prend, ce que cela suscite en moi. C’est effrayant, mon cœur fonctionne donc toujours ? Est-ce juste une blessure d’orgueil, d’amour-propre ? Ou est-ce plus profond que cela, un léger attachement déjà ?

J’ai mal mais pour le moment je n’arrive pas à savoir pourquoi. La déception, le fait de ne pas avoir retenu l’attention d’une belle personne ? D’avoir voulu croire que tout était là, et pourtant non, pas pour toi…

D’avoir attendu ce moment avec impatience et d’être retombée si vite, trop vite, en une soirée la chute a été vertigineuse. Je sais maintenant que je dois vraiment écouter cette petite voix en moi, cette intuition qui me disait « et non, ce n’est pas lui, ce n’est pas le bon moment ». J’avais raison, c’était trop beau pour être vrai. Encore une fois ? Que me manque-t-il pour aller au-delà de l’amitié, de la complicité, de l’ambiguïté ?

A chaud là c’est douloureux, frustrant. Suis-je blessée, vexée ou les deux ? Je n’arrive pas à réfléchir, à être rationnelle, pour le moment mes émotions prennent toute la place, je dois prendre du recul. Dormir, laisser passer les heures, quelques jours…

A froid…

J’ai une sensation d’inachevé et de gâchis, d’avoir frôlé de peu un homme qui aurait peut-être su me rendre heureuse. Et puis, ma raison se rappelle à moi pour me dire que si cela s’est passé ainsi, c’est qu’il y a une bonne raison, que ce n’est pas toi, pas le bon moment, pas la bonne rencontre.

Alors j’essaie d’écouter cette petite voix sage de toutes mes forces même si j’ai encore les images de ces moments passés avec toi qui tournent en boucle dans ma tête. Nos mots, nos sourires, nos rires, nos regards, ce contact physique malgré tout, malgré ce stop. Cette complicité qui était quand même si palpable, cette familiarité, une attirance ?

Mais il a manqué l’essentiel, la réciprocité. Alors je me questionne. Que dois-je faire ? Couper tout contact avec toi ou faire de cette belle rencontre une future amitié ? Comme on se l’était dit avant, comme tu continues à le vouloir ? Est-ce que je peux gérer cela, assumer cette ambiguïté quand tu es près de moi ? Est-ce que cela va passer ?

Sans réciprocité, les choses ne devraient-elles pas s’essouffler ?

Le plus sain, est-ce de te rayer de ma vie ou de refuser au contraire que la finalité de notre histoire ne peut être que sentimentale ? Peut-on réellement devenir amis ?

J’aime ce lien, je sais que j’ai rencontré quelqu’un qui peut m’apporter beaucoup, me comprendre, m’écouter, avec qui je peux être en confiance. Je crois que tu sais que tu peux également compter sur moi. Alors ai-je envie de perdre cela ? Non je ne crois pas.

Mais comment faire pour ne pas rester dans l’ambiguïté d’une amitié amoureuse ?

On se pose souvent la question de l’amitié homme/femme. Est-elle possible, sous quelles conditions ? J’y crois. Mais lorsque qu’il n’y a pas de désir, de pulsion. Une réaction aussi instinctive peut-elle disparaître lorsque la relation se construit autrement ? Si l’ambiguïté n’est pas consommée, l’amitié est-elle possible ?

Tant de questions auxquelles on peut apporter des réponses toutes faites certes, mais qui dépendent tellement de la particularité de chaque histoire…

Ai-je réellement envie de classer notre relation naissante à tous prix dans une case ? J’ai juste la sensation d’avoir rencontré une belle personne et tout stopper serait un sentiment d’échec encore plus grand que la frustration causée par un déclic non partagé.

Suis-je naïve de penser cela ? Devrais-je laisser le peu d’orgueil qui existe en moi s’exprimer haut et fort pour trouver le courage de te dire non merci ?

Amitié amoureuse, ambigüité, désir, complicité ; tant de mots pour définir une relation encore neuve, encore vierge de tout souvenir.

Peut-être que le but de notre rencontre est ailleurs, que l’on a quelque chose à partager ensemble qui n’est pas la construction d’une relation amoureuse ? On peut écrire notre propre histoire ensemble même si elle est différente de ce qui était initialement prévu.

Dans la vie il n y a pas de hasard, il n y a que des rencontres et les belles rencontres se font si rares. Je ne crois pas que tu sois entré dans ma vie si facilement pour en ressortir si vite, il y a forcément une raison à ce qui nous arrive, un lien qui ne demande qu’à se construire différemment avec le temps.

J’ai envie de croire en ta sincérité, en notre complicité. De chérir cela comme un cadeau et de te laisser une place dans ma vie.

J’ai peur de la sensation de vide que je vais peut-être ressentir à partir d’aujourd’hui face à notre échange qui va s’espacer, perdre en intensité. Peur de perdre cette familiarité avec toi alors que je me sentais vraiment bien dans cet échange. J’ai juste besoin de ta bienveillance, ta tendresse et tes attentions comme avant. Est-ce vraiment encore possible ?

Tu as su me toucher,  ouvrir certaines portes. N’est-ce pas là l’essentiel ?

Juste s’il te plaît, laisse-moi un peu de temps pour digérer cette nouvelle direction à prendre, pour avoir un autre regard sur toi.

Il ne s’est rien passé d’irrémédiable entre nous, on peut décider de l’avenir à donner à ce lien. Laisse-moi juste un peu de temps pour faire de cet attachement une belle amitié,  pour voir si cela est possible d’être auprès de toi en te considérant comme un ami, un confident et non comme un amant, sans ressentir de jalousie.

Je m’en fous de de jamais faire l’amour avec toi, de ne pas tenter l’aventure du couple, je veux juste te garder près de moi comme l’ami que tu es susceptible de devenir parce que tu as su lire en moi au-delà de ma carapace, de mon humour ou de mon émotivité parfois trop présente. Et tu es le seul depuis longtemps. Tu ne me juges pas, prends le temps de lire entre les lignes, de me rassurer, j’aime cette tolérance et cette ouverture d’esprit, cette sagesse du cœur et de l’esprit.

Alors non, ne laissons pas une ambiguïté physique gâcher la richesse de ce que nous partageons si naturellement. Si la raison l’emporte sur cette petite flamme que j’ai pu éprouver, si ce désir n’était en fait qu’une pulsion éphémère, alors ce ne sera pas la fin pour nous mais le début d’une tout d’autre chose, d’un beau roman d’amitié.

Ailleurs sur le web (Sponsorisé par Adnow)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.