Parler d'Amour

4 étapes indispensables pour bien se disputer dans le couple

4 étapes indispensables pour bien se disputer dans le couple

Envoyez de l'amour !

Votre preuve d'amour demain matin dans sa boîte aux lettres...

Vous savez que vivre à deux est difficile.

Peu importe ce qu’on essaye de vous mettre dans la tête, vous avez suffisamment souffert dans vos relations amoureuses pour le savoir. Une vie de couple épanouissante, même si elle fait rêver, réserve inévitablement son lot de difficultés. Il n’y a qu’à regarder autour de vous pour vous en convaincre. Beaucoup de gens (peut-être que vous en faites partie) luttent terriblement dans leur vie sentimentale.

Pendant longtemps, j’ai moi-même traversé des périodes très douloureuses avec ma chérie.

Qu’est-ce qui caractérisait notre relation à l’époque ? Les conflits.

Nous en avons connu un nombre incalculable. Un vrai champ de bataille.

Ma chérie déclenchait chez moi des blessures émotionnelles enfouies depuis mon enfance, et j’en faisais de même chez elle. Notre amour l’un pour l’autre se dégrada au fil des crises sans que l’on puisse y faire grand-chose.

À cause de notre incapacité à gérer ces différends, nous avons frôlé la rupture à plusieurs reprises.

Voyez-vous ce que je veux dire ?

Peut-être que vous aussi vous vivez des affrontements musclés avec votre partenaire. Peut-être que vos désaccords pèsent lourd sur la balance à tel point que vous avez le sentiment d’être comme pris.e au piège dans une tornade de négativité.

Et, le pire dans tout cela, c’est que vous ne savez pas comment sortir de cette boucle infernale.

J’ai une bonne nouvelle pour vous.

Aujourd’hui, je souhaite vous partager 4 étapes qui vont radicalement transformer vos disputes dans le couple.

Si vous respectez ces 4 étapes, alors je vous garantis que vos conflits vous sembleront moins pénibles et moins insurmontables.

Terminés les argumentaires interminables où chacun essaye de crier plus fort que l’autre pour obtenir gain de cause. Terminé aussi ce sentiment d’injustice où vous laisser l’autre « gagner » pour retrouver le calme.

Avec la méthode que je suis sur le point de vous dévoiler, vous rétablirez (enfin) la connexion avec votre partenaire sans pour autant avoir le sentiment de perdre en retour.

Je vous propose de vivre vos désaccords amoureux de façon beaucoup plus sereine et d’instaurer de nouveau un sentiment de confiance et de respect au coeur de votre relation.

Cela vous intéresse-t-il ?

Alors, lisez attentivement ce qui suit.

 Étape 1, ou l’art de bien démarrer une « dispute »

Je me rappelle, comme si c’était hier.

Voilà à quoi ressemblait un début de discussion (entre ma chérie et moi) à l’époque où notre relation battait de l’ail :

Elle : Une fois de plus, je rentre à la maison et tu n’as pas fait ce que je t’ai demandé. C’est TOUJOURS la même chose avec toi.

Moi : Allez, c’est parti. Qu’est-ce que j’ai fait encore ? Je pensais te faire plaisir en nettoyant le salon aujourd’hui.

Elle : Le salon peut attendre ! Par contre, nettoyer la vaisselle et jeter la poubelle, c’était trop te demander peut-être ? Après, les mauvaises odeurs se répandent dans la maison. Pourquoi je dois toujours te répéter les mêmes choses ?

Moi : Pas la peine de te mettre dans un état pareille. Il faut toujours que tu en rajoutes une couche. J’en ai marre de me faire crier dessus.

Elle lève les yeux en l’air.

Elle : Oh, mon pauvre. C’est vrai que tu es à plaindre. Laisse-moi deviner : tu as passé toute la journée devant ton ordinateur, non ?

Je vous passe la suite de l’histoire, mais vous voyez où cette conversation nous mène -> dans le mur !

Vous avez là tous les ingrédients nécessaires pour enclencher une dispute dans votre couple.

Ma chérie commence par des critiques, j’essaye de me défendre, elle continue avec les critiques, saupoudrer d’un peu de mépris (les yeux en l’air) et ainsi de suite…

Vous n’avez pas besoin d’avoir une boule de cristal pour deviner la suite de la conversation.

Les études menées par le professeur Gottman, considéré comme le « Einstein de l’amour » outre-Atlantique, ont montré que les trois premières minutes influencent considérablement le reste de la conversation.

D’où l’intérêt de porter une attention particulière au démarrage de vos discussions amoureuses.

Cela paraît logique.

Après tout, plus vous entamez une conversation sous un ton positif, plus vous augmentez vos chances de terminer sur une bonne note.

Le contraire, en revanche, vous place immédiatement dans un état de négativité qui peut s’intensifier tout au long de vos échanges.

Attention, je vous vois venir.

Je sais qu’il est difficile de rester calme lorsque vous avez l’impression de faire tout le « sale boulot » et de ne pas vous sentir aidé par votre partenaire.

Je détaille ce point important plus bas.

Mais, l’idée ici consiste à garder le curseur centré sur vous, car si vous attaquez verbalement votre partenaire, vous réduisez considérablement vos chances d’obtenir quoi que ce soit de sa part.

Il en va de même si vous êtes la personne ciblée par les attaques.

Le meilleur conseil que je puisse vous donner, c’est de conserver votre calme en montrant simplement à l’autre que vous comprenez son attitude et que vous acceptez ses remarques (malgré la surcouche de négativité).

Si votre partenaire se sent écouté(e), alors vous gardez la conversation constructive et évitez de vous perdre dans des joutes verbales sans queue ni tête.

En reprenant la même conversation, voilà à quoi peut ressembler un démarrage en douceur :

Elle : Je suis en colère parce que la cuisine est sale et que les mauvaises odeurs remontent. J’ai le sentiment d’être seule à m’occuper du ménage. J’ai besoin de ton aide pour nettoyer la cuisine et jeter la poubelle.

Moi : Je comprends. Je déteste faire le ménage, mais je dois quand même contribuer à la propreté de la maison avec toi.

Elle : Je te remercie pour ton aide. Merci mon amour

Ne vous laissez pas distraire par la simplicité des phrases.

Si vous restez centré.e sur vos propres ressentis et exprimez une demande de façon positive, alors vos propos atteindront plus facilement l’oreille (et le coeur) de votre partenaire.

D’accord, je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire.

C’est pour cela que je vais vous donner d’autres clés indispensables pour faciliter le démarrage en douceur.

Pour y arriver, vous allez devoir faire attention aux propos de votre partenaire et vous en servir pour maintenir une connexion positive entre vous.

Découvrez tout de suite de quoi il s’agit.

Étape 2, ou l’art de faire attention aux détails

Lorsque vous démarrez une conversation conflictuelle avec votre partenaire, vous essayez de vous renvoyer la balle à coup d’arguments (d’après vous indéniables).

Dès le début, vous devez rester vigilant(e) aux propos et à l’attitude de votre partenaire.

Non pas pour accumuler des informations dans le but de les retourner contre lui/elle, mais plutôt profiter de ces détails pour réduire l’animosité qui règne entre vous.

Je m’explique.

Derrière ces fameux détails se cachent parfois des tentatives de rapprochement. C’est-à-dire des éléments sur lesquels vous pouvez rebondir pour montrer à votre partenaire à quel point vous l’aimez et vous tenez à lui/elle (malgré la colère que vous éprouvez actuellement).

Voyez ces tentatives de rapprochement comme des opportunités d’appuyer sur la pédale de frein avant le feu rouge au bout du tunnel.

Vous savez que si vous grillez ce feu rouge, vous vous mettez en danger. C’est-à-dire que le débat va s’intensifier jusqu’à blesser votre partenaire (et vous-même par la même occasion).

En dépassant cette zone de sécurité, vous causerez un dommage au lien émotionnel qui vous lie tous les deux. En définitive, vous porterez atteinte à votre couple.

Mais, vous vous demandez certainement à quoi ressemble une tentative de rapprochement réussie.

Si je reprends la conversation précédente avec ma chérie, une tentative de rapprochement ressemblerait à ceci :

Elle : Pourquoi tu n’as pas sorti la poubelle ?

Moi : Désolé, j’ai oublié. Mais j’ai tout de même nettoyé le salon (tentative de rapprochement).

Elle : Oui, c’est vrai. Merci pour ton aide. C’est toujours cela de fait. Peut-on parler de la poubelle maintenant ?

Une telle réponse de sa part diminuera quasi instantanément la tension entre nous.

Du coup, je serai dans de meilleures conditions pour trouver une solution efficace au problème « sortir la poubelle ».

La différence entre les couples épanouis et les autres, c’est leur capacité à répondre positivement aux tentatives de rapprochement (même les moins évidentes) émises par leur partenaire .

Contrairement aux couples, baignant dans un océan de négativité, qui rateront la plupart des tentatives de rapprochement (même les plus évidentes). Vous l’aurez compris, la réussite d’une tentative de rapprochement réside dans l’état émotionnel qui existe entre les deux partenaires. Plus vous êtes dans le négatif, moins vous avez de chance de repérer les opportunités de connexion avec votre partenaire.

Heureusement, j’ai une astuce à vous partager pour répondre directement à cette problématique.

Cette troisième étape est cruciale pour éviter de sombrer dans un océan de négativité et maintenir la conversation sur les bons rails. Et cela, peu importe les sujets douloureux que vous mettez sur la table.

Je vous dis comment tout de suite.

Étape 3, ou l’art de rester aux commandes

Vous l’avez compris depuis le début de l’article.

Vous devez absolument garder votre calme tout au long de la conversation. Si vous ne le faites pas, vous réduisez considérablement vos chances de rétablir la connexion avec votre partenaire. Pire, vous vous placez physiquement dans l’incapacité de réfléchir correctement. Vous êtes noyés émotionnellement et la partie intelligente de votre cerveau est déconnectée.

Dans cet état, je vous souhaite bon courage pour arriver à trouver une solution pérenne à votre problème.

Bien sûr, il est plus facile de rester calme lorsque vous êtes désengagés émotionnellement de la conversation. Ce qui (avouons-le) n’est jamais le cas dans une relation amoureuse…

Nous demander de rester calme durant ces instants conflictuels avec notre partenaire relève de l’impossible pour la plupart d’entre nous. Moi le premier.

Donc, je ne suis pas là pour vous demander l’impossible.

Ce que je souhaite en revanche, c’est vous aider à mieux réagir lors de ces moments de débordement émotionnel où vous perdez totalement le contrôle sur votre attitude. Lorsque vous vous sentez pris(e) par cette noyade émotionnelle, une seule solution s’offre à vous : vous devez prendre une PAUSE !

Oui, vous avez bien lu.

Arrêtez tout. Dites à votre partenaire que vous avez besoin de vous calmer et que vous reprendrez la conversation plus tard, lorsque vous vous sentirez mieux.

Rien d’extraordinaire, n’est-ce pas ?

Pourtant, ce simple conseil peut radicalement changer vos rapports aux conflits avec votre partenaire. Cette pause, c’est un peu votre ceinture de sécurité. Vous devez l’utiliser dès que la situation l’exige. Cela vous évitera les remords et les escalades inutiles lors de vos débats épineux.

Les études sur le sujet ont démontré qu’une pause d’au moins 20 à 30 minutes était nécessaire pour vous apaiser véritablement.

Durant cette pause, libre à vous de faire ce que vous voulez. Une seule règle : n’adressez plus la parole à votre partenaire et surtout ne ressassez pas le sujet de la discussion en cours.

Le but, vous changez les idées.

J’aide régulièrement les couples que j’accompagne à se construire une boîte à outils pour s’apaiser lorsque la situation l’exige.

Ensuite, une fois les deux partenaires revenus à un état émotionnel stable, que se passe-t-il ?

C’est ce que je vous propose de découvrir tout de suite.

Étape 4, ou l’art de trouver un terrain d’entente

Que cela vous plaise ou non, la seule solution à vos problèmes conjugaux est d’arriver à un compromis. Malheureusement, c’est aussi à cette étape que la plupart des couples échouent.

Pourquoi ?

Je dirais pour des raisons diverses et variées. Mais une chose est sûre, les trois étapes décrites ci-dessus sont indispensables pour trouver un terrain d’entente.

En respectant cet ordre, vous vous conditionnez positivement pour atteindre l’objectif.

Une autre erreur que je rencontre (trop) souvent, c’est celle qui consiste à vouloir changer l’autre.

Vous allez peut-être vous reconnaître, mais je croise beaucoup de personnes qui s’imaginent que « si seulement » leur partenaire était légèrement différent, alors leur relation se porterait bien mieux.

Ce « si seulement » représente l’un des fléaux le plus répandu en amour. Je le vois partout, à toutes les sauces.

Le problème, c’est qu’en agissant ainsi, vous rejetez la faute sur l’autre. Vous ne prenez pas votre responsabilité. Vous fermez les yeux sur l’autre moitié de l’histoire, c’est à dire vous.

Pire encore, vous montrez à votre partenaire que sa version de l’histoire n’a pas d’importance à vos yeux.

Du coup, il/elle se sentira attaqué(e) ou incompris(e) et refusera les solutions que vous lui soumettrez. Peu importe leur efficacité.

Pour sortir de l’impasse, la règle consiste à montrer à votre partenaire que vous l’avez compris(e) et que vous acceptez son point de vue (même si vous n’êtes pas d’accord).

Une fois que vous vous sentez tous les deux écoutés et pris en considération, alors vous pouvez commencer à émettre vos propositions pour arriver à une solution consentante.

Ce n’est pas plus compliqué que cela.

Mais comme toute chose, vous devez maintenant passer à l’action, sinon vous continuerez de répéter les mêmes erreurs et vous obtiendrez toujours les mêmes résultats.

Ce que vous voulez éviter, j’imagine.

À vous de jouer

Avant de vous plonger dans une énième dispute avec votre partenaire, assurez-vous de respecter minutieusement les étapes décrites ci-dessus :

1.      Faites attention aux trois premières minutes de la conversation

2.      Raccrochez-vous aux tentatives de rapprochement émises par votre partenaire

3.      Prenez une pause si vous sentez monter la colère

4.      Trouvez un terrain d’entente « gagnant-gagnant » entre vous

Sinon, vous risquez de vous brûler.

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à me partager votre avis.

Et, je vous dis à très vite pour mon prochain article sur Parler d’Amour.

Écrit avec ❤ par Morgan du blog Vivre En Couple

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

2 comments

  • Super article pour ne pas changer Morgan ! Merci !

    C’est vrai que très vite lors d’une dispute, l’ego prend vite le dessus ! On a envie d’avoir raison et on a pas envie de se laisser faire.
    Le plus difficile au final est d’avoir la capacité à se rabaisser (provisoirement) et pour moi c’est ça la vraie force.
    Cela demande pas mal d’humilité !

    Par moment, mon ego prend le dessus et je peux le regretter par la suite. Mais j’essaye de prendre conscience de la situation pour ne pas m’enfoncer ou pour rebondir.

    En tout cas chouette article.

    Merci encore,
    Lirone

    Reply
  • Il est aussi conseillé de ne pas attaquer de discussion sur un sujet sensible à une heure avancée de la soirée : la fatigue aidant, le risque que la discussion se termine en dispute est fortement accru…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.