Parler d'Amour

3 mauvaises raisons de se mettre en couple

3 mauvaises raisons de se mettre en couple

Envoyez de l'amour à vos proches !

Votre preuve d'amour demain matin dans la boîte aux lettres de ceux que vous aimez...

Auteur

Parfois l’envie d’être en couple ne vient pas de nous-même. Il existe de nombreuses (mauvaises) raisons qui nous poussent à trouver le partenaire idéal. En voici trois :

1) Vouloir être en couple pour correspondre aux normes sociétales

Parfois nous sommes en quête d’amour moins pour construire avec un partenaire que pour correspondre aux standards de notre communauté. Ainsi, dans ce cas-là, on a plus envie de faire le mouton, de faire comme les autres plutôt qu’une envie profonde de trouver le partenaire idéal. Il suffit de regarder les nombreux exemples autour de nous : les adolescents et les jeunes étudiants qui passent d’une relation à une autre, les couples hétérosexuels “vitrine” (quand un des partenaires est homosexuel mais s’entête à correspondre aux standards imposés par son éducation)… Les films et les romans à l’eau de rose n’aident pas non plus : comme si le bonheur n’était pas envisageable seul ! Notre éducation et notre société nous ont mis en tête des normes auxquelles la plupart tente de répondre  : nombre de partenaires sexuels, l’âge idéal pour avoir des enfants, l’âge idéal pour se marier ou ne pas se marier … Bref, nous assistons souvent à un combat Couple VS célibat !

2) La peur de la solitude

La peur de la solitude pousse bon nombre de personnes à chercher à tous prix un partenaire. Avec pour devise “Mieux vaut être mal accompagné que seul“, ces personnes ont généralement à une grosse migraine affective quelques années plus tard. Par ailleurs, niveau séduction, plus une personne est pressée de trouver l’amour, plus elle devient oppressante et donc, pas vraiment attirante. La solitude n’est pas acceptée de la même manière par tous : si certains sont très indépendants et ont besoin de se ressourcer, seuls, d’autres ne vivent qu’à travers le regard des autres et ont besoin de leur appui. Il  n’y a aucun jugement à porter, il ne sert à rien de dire “mais tu t’en moques du regards des autres  ! ” à quelqu’un qui en a besoin. On évolue tous vers une certaine direction et nos croyances se stabilisent avec l’âge et il devient de plus en plus difficile de les défaire. Parfois, seule un travail de thérapie peu aider à comprendre d’où vient cette peur profonde qui nous pousse à trouver l’amour quitte à ne pas être pleinement épanoui(e).

3) La relation Kleenex

Votre précédente relation n’a pas marché. Pire. La rupture vous a dévasté. Vous êtes la recherche d’un partenaire dit “Kleenex”, d’une “infirmière”, d’un “docteur”.  On a tendance à penser que  le seul moyen de se remettre d’une rupture est de rapidement de se remettre en couple. Oui, c’est vrai, ça fait du bien sur le moment de se sentir à nous aimé, que quelqu’un pense à nous le soir, de recevoir de l’affection mais le vrai malheureux dans l’histoire est le partenaire Kleenex car généralement, il sera vite jeté comme un vulgaire mouchoir une fois la personne “réparée de son mal d’amour”.

 

Publicités AdNow (non séléctionnées par la rédaction)
Afficher les commentaires

2 comments

  • Heu… Comprends pas bien… Même pris séparément, chacun de ces arguments suffit à convaincre pour se mettre en couple…
    1. Les normes sociétales
    Oui, le couple est la norme. Les normes sont aussi là pour créer de la cohésion entre les individus. L’individu doit donc accepter, pour jouer collectif, de renoncer à une partie de ses désirs individuels. Sans renoncement, c’est l’individualisme et la mort du groupe social puisque plus rien ne lie les membres entre eux. Le groupe créé aussi le bonheur. Jouer solo à court terme, c’est grisant. Mais sur du long terme, qui prend plaisir à vivre comme un marginal ?
    2. La peur de la solitude
    La rupture du lien social créé l’isolement. C’est la conséquence. A court terme, ça se vit. A long terme, ça fait vraiment chier. Robinson Crusoé n’était pas trop heureux sur son île tout seul.
    3. La relation kleenex
    Relation kleenex mais relation avant tout. Qui peut dire qu’une relation kleenex n’aboutira pas sur une vraie histoire ? Quel manque d’humilité de s’imaginer que nous savons, d’emblée, ce que le destin réserve. Une fois, encore, ce raisonnement fait comme si nous étions seuls aux manettes.
    4. Conclusion
    L’individualisme à tout va mène à l’isolement et à l’arrogance. L’autre nous change, nous transforme et nous fait faire ce que nous n’aurions pas choisi ou envisagé de faire. C’est d’ailleurs le vrai intérêt de la relation.
    Qui n’a jamais changé de point de vue sur un collègue, un voisin ou un ami à force de le côtoyer ? Pourquoi se priver de ça pour rester éternellement campé sur ses positions ?
    La relation est un effort. Nous voulons la facilité que cet article justifie par des arguments bidons qui consiste à dire qu’il faut écouter ses désirs égoïstes. Comme si nous nous connaissions et savions ce qui est bien pour nous !
    L’autre est une quête au cours de laquelle, je finis par me connaître moi, très modestement, un peu mieux.

    Reply
    • En réponse à Jeff.
      Bonjour Jeff, merci pour votre message mais je ne tombe toujours pas d’accord avec vous.
      L’autre n’est pas là pour nous faire connaître nous-même, il est là pour nous compléter, nous rendre parfois meilleur, nous soutenir.
      « Trois mauvaises raisons de se mettre en couple » ne veut pas dire que ces trois raisons ne viennent jamais compléter le désir premier.
      Normes sociétales : oui et donc vous trouvez normal que les gens célibataires soient dans l’angoisse constante en entendant les phrases de leurs proches du type « t’es toujours tout seul ? » « Bah alors tu n’as toujours pas trouver de copain ? »… Comme si le célibat était une maladie… Etre en couple pour la société ? Non … Pourquoi opposez-vous directement « en couple » et « marginal ». Les gens qui ne sont pas en couple peuvent aspirer au célibat tout en étant entouré de nombreuses personnes, en vivant en collocation … Parfois, « couple » égale plus « enfermement » pour certains qu’autre chose.

      Encore une fois, peur de la solitude, bonne raison ? NON toujours pas. Je sais de quoi je parle, j’ai une peur phobique de la solitude à tel point que je ne peux même pas dormir seule et c’est un vrai handicap. Ce que je dis dans cet article, c’est qu’il faut apprendre à vivre seule, à se connaître un minimum avant de se mettre en couple. Et trouver un partenaire dans l’unique but de ne pas se sentir seule, je suis désolée, c’est malsain. Il y a aussi les amis et la famille, le couple ça se réfléchit mûrement avant l’engagement donc, se mettre avec quelqu’un pour combler sa solitude, est un mauvais début.

      Relation Kleenex : on en revient au point numéro 2, on ne peut pas être seule, incapable de prendre du recul sur le pourquoi du comment la relation antérieure c’est mal dérouler, nous nous jetons sur le premier venu et donc, nous pouvons, potentiellement lui faire du mal… ? Non… Je ne dis pas que ça ne pourra jamais aboutir, je dis que c’est une mauvaise raison de se mettre en couple. Car déjà « choisir de se mettre en couple », il y a un problème. Le couple ça vient avec la complicité, le temps. On ne « décide » pas. On ne se lève pas un beau matin en se disant « bon, aujourd’hui je vais aller trouver l’amour ».

      La relation est un effort, sur ça, je vous rejoins entièrement, un travail constant, des compromis par l’un et par l’autre. Je ne vis que depuis six ans avec mon homme mais je sais que ce sont des efforts quotidiens et constants. Cependant, ce que je sais aussi c’est que je me suis mise avec lui par AMOUR (pourtant je ne suis restée que quatre jours célibataire donc on pourrait dire relation kleenex, pourtant j’ai peur de la solitude donc on pourrait dire que c’est là la raison…). Oui, on pourrait le dire. Mais, moi, tout au fond de moi, je sais pour quelles raisons je me suis mise avec lui : parce qu’il me faisait rire, qu’il me correspondait, qu’on pouvait parler jusqu’au lever du jour, parce qu’en six je ne me suis jamais ennuyée une seule seconde avec lui, parce que je l’admire et que c’est réciproque, parce qu’il y a une alchimie entre nous qui ne s’explique pas.

      Je vous remercie pour votre commentaire et je peut concevoir votre avis, je n’y adhère pas mais ne le réprime pas.

      Je vous souhaite une belle journée,

      Léa

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.